PARTAGER

Le Sénégal s’est qualifié hier devant la Tunisie (1-0) pour la finale de la Can 2019. Une qualification qui intervient 17 ans après celle perdue en 2002 face au Cameroun lors de la Can malienne.

Voilà 17 ans que le «Sénégal du foot» attend de vivre ces moments. L’obstacle vient d’être franchi par les Lions après leur victoire hier sur la Tunisie. La bande à Sadio Mané s’est qualifiée pour la finale de 32e édition de la Can qui se joue présentement en Egypte. Une mission quasi accomplie, même s’il reste encore une toute petite marche à franchir afin d’accéder au sommet de la Pyramide avec le premier sacre sénégalais.
Seulement, pour valider ce ticket, la tâche n’a pas été facile. De la pression, de la tension, des pleurs de joie, le public du stade du 30 juin a vécu toutes les émotions au niveau des deux camps.
Les Lions ont en effet vécu le match le plus difficile de cette compétition. Au bord de l’élimination après un penalty, concédé à la 75e minute, stoppé par Alfred Gomis. L’espoir renait, mais ce sera de courte durée puisque 6 minutes après, Henri Saivet rate à son tour le penalty qui aurait pu délivrer tout un Peuple. La tension devient infernale dans le stade. Les prolongations étaient inévitables.
La délivrance survient lorsque, sur un énième coup-franc de Henri Saivet, la balle rebondit sur la tête d’un des défenseurs tunisiens qui marque contre son camp (1-0). On jouait la 100e minute. Un but qui finalement envoie les Lions en finale de la Can 2019. Mais avant les Lions ont tremblé dans les dernières minutes avec une faute de Gana Guèye en pleine surface. Mais la Var sauve le Sénégal car estimant que c’était une main involontaire.

Chaudes retrouvailles avec l’Algérie… sans Koulibaly
Pour la finale, le Sénégal va jouer l’Algérie qui a sorti le Nigeria (2-1). Des retrouvailles sur fond de revanche pour les coéquipiers de Sadio Mané qui avaient été battus (0-1) par les Fennecs en match de poule.
Mais ce match-revanche va se jouer sans le défenseur central Kalidou Koulibaly. Impérial tout au long du tournoi, le Napolitain a écopé d’un second carton jaune face à la Tunisie hier. Un deuxième après celui reçu contre l’Ouganda en huitième de finale. Une absence qui sera forcément bien ressentie par l’équipe. Comme alternative, Aliou Cissé va se rabattre sur Salif Sané, entré hier en cours de jeu, et qui sera associé dans l’axe au capitaine Cheikhou Kouyaté.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here