PARTAGER

Si le gouvernement évite de commenter le rétropédalage du Maroc quant à l’organisation de la Can 2019, le ministre de la Jeunesse et des sports, Rachid Talbi Alami, sort du bois et évoque le pourquoi de la surprenante non-candidature du royaume.

«Le Maroc n’a jamais eu l’intention d’organiser la Can 2019. On n’a jamais candidaté ni pensé à le faire», tient à préciser Rachid Talbi El Alami au micro de Rfi. «Ce type d’organisation nécessite toute l’attention d’un pays. Tout le monde doit se mobiliser pour réussir. Pour organiser quelque chose de professionnel, il faut que les choses soient programmées à l’avance. Ce qui n’est pas le cas. […] En plus, nous organisons les Jeux africains en août. Nous mettons le paquet pour réussir cette manifestation», a ajouté le ministre de la Jeunesse et des sports. «On ne peut pas prendre une décision pareille à six mois de la manifestation en question», conclut-il.
La sortie de Rachid Talbi Alami survient alors que le gouvernement n’a pas évoqué la question de la Can 2019, lors de sa réunion hebdomadaire jeudi à Rabat. La Fédération royale marocaine de football, en la personne de son président Fouzi Lekjaâ, elle-aussi maintient le silence. Cependant, selon plusieurs sources au sein de la Frmf, les responsables du département n’étaient à aucun moment au courant de la décision annoncée mercredi par le ministre Talbi Alami. «Nous n’avons pas encore eu de réaction de la part du gouvernement (…). Notre dossier est prêt», avait déclaré à Sport24­info un responsable fédéral, quelques minutes avant l’annonce de la nouvelle par le ministre de la Jeunesse et des sports.

L’Egypte dévoile ses villes et stades
Candidate à l’organisation de la Can 2019, l’Egypte a présenté 5 villes: Le Caire, Alexandrie, Souiss, Ismaïlia et Boursaid. La capitale, le Caire, abritera 2 groupes dans 3 stades différents tandis que les 4 autres villes abriteront un groupe chacun. Le verdict de la Caf sera rendu le 9 janvier prochain. L’Egypte est en concurrence avec l’Afrique du Sud à l’organisation de cette compétition. Le président de la Caf, Ahmad Ahmad, a reçu les deux candidatures lors de la dernière semaine du délai. Aux yeux de tous les pays africains, le Maroc était favori à l’organisation de cette Can 2019 avant que le ministre de la Jeunesse et des sports ne déclare contre toute attente que le pays ne se portera pas candidat.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here