PARTAGER

Les travaux du Complexe sportif d’Olembé ne bougent pas depuis le transfert du marché à l’entreprise Maguil. La structure canadienne reste muette. De même, on observe le même silence du côté du ministre des Sports. Dans les normes, la Caf doit recevoir les clés du stade Paul Biya en septembre 2020 pour les besoins de la Can 2021.

L’on avait cru qu’après le retrait du chantier de construction du Complexe sportif d’Olembé à Gruppo Piccini pour l’attribuer à Magil construction, les travaux s’accéléreraient à une vitesse supersonique, au regard des états de services de Magil sur le chantier du stade de la Réunification et ses annexes de Douala.
Mais à bientôt trois mois que Magil est sur le chantier, les travaux piétinent. Magil et Piccini se livrent à un pugilat sur le chantier en ce qui concerne le matériel, les plans et autres. Sauf que Franck Mathiere, vice-président chargé opérations internationales de Magil, qui a été à la signature de tous les documents lui rétrocédant le chantier, est invisible. La dernière fois qu’il a été aperçu sur le site, c’était le 9 décembre 2019. Ce jour-là arrivaient à Yaoundé 31 camions semi-remorques chargés du matériel de Magil sur le chantier. «D’ici la fin du mois (décembre 2019), nous allons nous concentrer à pouvoir faire l’engazonnement de l’aire de jeu, avec la fin des travaux de drainage et d’assainissement.»
En ce qui concerne l’effectif des employés sur le chantier, «nous avons pris une agence de recrutement qui devra nous fournir 300 employés ici à Yaoundé. En janvier, nous allons monter à près de 1 000 ouvriers. Nous allons commencer le travail partout dans le Complexe. Mais nous allons faire spécifiquement ce qui est attendu pour la prochaine visite d’inspection de la Caf. Ce deuxième stade annexe où le travail a été arrêté, nous allons commencer le travail dessus en janvier. Nous allons mettre l’accent sur l’aire de jeu du stade principal dans la perspective de la visite d’inspection de la Caf», promettait le boss de Magil. Déjà le 3 décembre, lors du transfert du chantier, Franck Mathiere avait promis de livrer le chantier en juillet 2020. «Nous allons mettre en service le stade d’Olembé avant cet été. Donc, au mois de juillet 2020. Et nous ferons une réception avec le Comité d’inspection de la Caf», déclarait-il.

Le patron de Magil en vacances en Thaïlande
Piccini a fait des accusations graves et à plusieurs reprises contre Magil. Sauf qu’en face, il n’y a aucune réponse (officielle). Franck Mathiere est porté disparu. Nos multiples tentatives pour le joindre par le contact téléphonique qu’il nous a donné sont restées vaines. Selon une source crédible, Franck Mathiere passe depuis plusieurs semaines des vacances en Thaïlande. Ses collaborateurs restés sur place sont embarrassés et se sentent «piégés» par leur patron, puisqu’ils sont obligés de «jongler». «C’est un chantier dont il n’avait pas bien évalué la complexité et s’est empressé à convaincre le gouvernement camerounais à retirer le chantier au premier entrepreneur pour le lui confier», nous confie notre source.
Plusieurs indices montrent d’ailleurs que ce chantier n’est pas dirigé de la main ferme. Quant aux travaux sur l’aire de jeu, en l’absence de Franck Mathiere, ses collaborateurs ont estimé et promis qu’en mi-avril, on aura déjà une pelouse verdoyante sur l’aire de jeu. Ce sera pendant le déroulement du Chan 2020 au Cameroun, avec de fortes chances que les inspecteurs de la Caf y fassent encore des visites.
Avec actucameroun

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here