PARTAGER

A la suite de l’interpellation de la Caf, le ministre camerounais des Sports entame à partir de lundi 1er juin 2020 (hier), l’évaluation des chantiers en question.

Les compétitions sportives internationales sont suspendues depuis quatre mois en raison de la pandémie du Coronavirus. Une crise sanitaire qui perturbe également la préparation de la phase finale de la Coupe d’Afrique des Nations (Can) 2021 de football prévue au Cameroun du 9 janvier au 6 février prochain.
Si le respect de ce calendrier dépend désormais de l’évolution du Coronavirus, le Bureau exécutif de la Confédération africaine de football veut se rassurer que le pays hôte de la phase finale de la prochaine Can va livrer dans les délais, les infrastructures nécessaires au déroulement de sa compétition majeure.
Pour en avoir le cœur net, l’instance faîtière du football continental a saisi la semaine dernière, le gouvernement camerounais. «Il y a cette mission qui commence le 1er juin, il y aura un tour d’horizon des sites par le ministre des Sports et de l’éducation physique, président du Cocan 2021. A partir de là, on va faire un rapport à la Caf sur la situation réelle de l’avancement des travaux», explique Benjamin Didier Banlock, Secrétaire général de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot).
Les six sites de la phase finale de la Can 2021, sont repartis dans les villes de Douala, Yaoundé, Bafoussam, Garoua, Limbe-Buea. A six mois du coup d’envoi de la compétition, aucune de ces villes n’est prête.
Cameroon-Info.Net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here