PARTAGER

Sans forcer les Lions ont bien débuté les éliminatoires de la Can 2021 en s’imposant logiquement devant le Congo Brazzaville (2-0). Des réalisations signées par Sidy Sarr et Habib Diallo, deux Thiéssois qui jouaient à domicile, hier au stade Lat Dior.

Près de cinq mois après la finale ratée face à l’Algérie, au Caire, la bande à Sadio Mané se devait de repartir sur une bonne note. Il fallait réussir une belle entame pour cette première journée des éliminatoires de la Can 2021. Face au Congo, hier les Lions n’avaient nullement le droit de rater les retrouvailles avec le public de Lat Dior de Thiès.
La victoire de la Guinée-Bissau devant l’Eswatini (3-0), une heure avant le coup d’envoi, poussait les hommes du nouveau capitaine, Kalidou Koulibaly, à livrer un match sérieux.
Pourtant ce n’est pas son équipe préférentielle que Aliou Cissé a alignée d’entrée. On a en effet eu droit à des choix forts, avec les titularisations de Sidy Sarr au milieu et Habib Diallo en pointe, en lieu et place de Mbaye Niang ou Famara Diédhiou. En défense, Moussa Wagué a été préféré à Lamine Gassama sur le flanc droit.

Les buts «à domicile» de Sidy Sarr et
Habib Diallo
Et comme par hasard, ce sont les deux Thiéssois, Sidy et Habib, qui ont été les seuls buteurs. Le premier a ouvert le score à la 28e minute sur un contrôle et une reprise en pleine surface adverse. Il sera imité par l’attaquant du Fc Metz deux minutes plus tard. Diallo reprenait de la tête un centre de Sadio Mané.
En 30 minutes, la messe était déjà dite pour les Diables Rouges qui vont tenter de réagir en dépit d’un manque d’arguments offensifs.
Privés de leur maître à jouer Bifouma, les Congolais auront du mal à exister. Facilitant ainsi la tâche aux vice-champions d’Afrique qui vont gérer jusqu’à la mi-temps avec dans les buts un Edouard Mendy très serein pour son retour dans l’équipe depuis la dernière Can.
Le début de la seconde période verra les Diables Rouges opter pour un pressing. Un temps fort qu’ils ne vont pas exploiter à leur guise car en face il y avait une équipe sénégalaise bien en place malgré la sortie sur blessure de Ismaïla Sarr, très précis dans le travail d’élaboration avec un Sadio Mané au petit trot mais qui a parfois fait bouger la défense adverse aux côtés d’un Krépin Diatta toujours entreprenant.
A l’arrivée, Les Lions s’offrent une bonne entame dans ces éliminatoires sans forcer. Une manière sûrement de gérer l’aspect physique avec le long déplacement qui les attend aujourd’hui sur la route de l’Eswatini qu’ils jouent dimanche prochain.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here