PARTAGER

Lors d’une récente visite sur le site du Complexe sportif d’Olembé à Yaoundé, le ministre camerounais des Sports a donné 15 jours à l’entreprise italienne, Gruppo Piccini, pour effectuer la pose complète de la pelouse du futur stade Paul Biya.

Les nerfs sont tendus sur le chantier du futur stade Paul Biya. Dans une quinzaine de jours, l’infrastructure qui va porter le nom du chef de l’Etat camerounais et qui est consigné dans le cahier de charges de la Coupe d’Afrique des Nations 2021 devrait avoir sa pelouse.
C’est du moins le délai rigoureux qui a été donné à l’entreprise italienne Gruppo Piccini, lors d’une récente visite de terrain du ministre camerounais des Sports sur le site du Complexe sportif d’Olembé à Yaoundé.
Le ministre des Sports, Narcisse Mouelle Kombi, a donné 15 jours au géant italien pour effecteur la pose complète du gazon sur l’ensemble du terrain qui devrait servir de cadre au match d’ouverture et à la finale de cette grand-messe du football africain.
Le groupe Piccini, d’après une source bien introduite, serait menacé de perdre l’ensemble de son marché au profit d’une entreprise canadienne, si jamais il ne respecte pas ce délai. «Il a été dit à Piccini que dépassés les 15 jours, si la pelouse n’est pas complètement posée, le marché va lui être retiré au profit d’une entreprise canadienne. Il a été demandé à Piccini de renforcer son effectif et de multiplier les postes de travail», a-t-on appris.
Un sacré coup de pression sur le groupe italien qui, il y a plusieurs mois, avait dû arrêter les travaux en raison d’un manque de moyens financiers. Alors que la livraison du Complexe sportif est initialement prévue d’ici la fin de l’année 2019.
«La direction générale de Gruppo Piccini tient à porter à la connaissance de l’opinion nationale et internationale que les termes du contrat qui le lie à l’Etat du Cameroun n’ont pas changé. Ce contrat précise que tous les ouvrages de cette importante infrastructure doivent être livrés en fin décembre 2019 (…). Ce délai sera scrupuleusement respecté. Ce, en dépit de quelques difficultés conjoncturelles», avait indiqué l’entreprise en mai dernier.
Rendez-vous donc dans 15 jours pour savoir si oui ou non l’un des chantiers stars de la Can 2021 sera sur pied.
Afriquesports

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here