PARTAGER

Pour convaincre la Côte d’Ivoire d’accepter le glissement de la Can qui l’oblige d’accueillir l’édition de 2023, le président de la Caf, Ahmad Ahmad, fera lui-même le déplacement à Abidjan.

Le président de la Confédération africaine de football, Ahmad Ahmad, est attendu lundi prochain en Côte d’Ivoire. Il sera reçu par le Président du pays, Alassane Ouattara.
L’objet de cette visite sera de convaincre les responsables locaux d’accepter la tenue de l’édition de la Can 2023, au lieu de celle de 2021, attribuée au Cameroun. Par conséquent, la Côte d’Ivoire devra retirer sa plainte déposée auprès du Tribunal arbitral du sport contre la Caf.
Si Ahmad Ahmad arrive à convaincre les Ivoiriens, il aura réussi sa gestion des dossiers des prochaines Coupes d’Afrique des Nations. La prochaine édition aura lieu en Egypte, celle de 2021 au Cameroun, 2025 en Guinée. Il ne reste donc plus qu’à négocier avec la Côte d’Ivoire pour qu’elle accepte le glissement de date. Et selon les médias locaux, les responsables ivoiriens s’apprêtent à accepter la proposition de la Caf.
Finalement, ce glissement de date ne serait pas une si mauvaise nouvelle. Le pays gagnerait en effet deux années supplémentaires pour construire des infrastructures, pour un meilleur déroulement de la plus prestigieuse compétition du continent.

Le Sénégal en embuscade ?
Après avoir tenu des propos blessants à l’endroit de la Côte d’Ivoire, Ahmad Ahmad est donc attendu de pied ferme par les Ivoiriens.
En tout cas, la Côte d’Ivoire devrait bien surveiller ses arrières. Car au cas elle ne tomberait pas d’accord avec la Caf pour accueillir l’édition 2023, un autre candidat pourrait se présenter. Il s’agit du Sénégal. Son ministre des Sports, Matar Ba, ayant déclaré hier au micro de la radio privée sénégalaise, Rfm, que le Sénégal sera prêt pour la Can 2023 ou 2027.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here