PARTAGER

L’Equipe nationale de beach soccer retrouve une vieille connaissance, le Nigeria, qu’elle croise aujourd’hui (12h 30 Gmt) en finale de Can 2018. Une 7e finale pour les Lions de la plage qui ont éliminé hier le Maroc en demi-finale (7-2) et qui s’offrent une 3e qualification en Coupe du monde.

L’Equipe nationale du Sénégal de beach soccer est candidate à sa propre succession. Après un 4e titre continental remporté au Nigeria, les poulains de Ngalla Sylla ont la possibilité d’ajouter un autre titre à leur palmarès. Ce sera à l’occasion de la finale de la Can 2018 contre le Nigeria, prévue aujourd’hui à partir de 12h 30 Gmt.
Pour y arriver, les Lions de la plage ont sorti en demi-finale le Maroc hier en Egypte (7-2). Un match que les Sénégalais ont abordé timidement parce que bousculés par une formation marocaine qui a poussé pour trouver la faille sans y parvenir.
Le Sénégal va ouvrir le score contre le cours du jeu d’une frappe limpide en pleine lucarne de Lanssana Diassy qui marque son septième but dans la compétition.
Al Seyni Ndiaye, le capitaine et gardien des Lions, est sauvé d’une égalisation par son poteau suite à une frappe d’un joueur marocain. Sur l’action qui suit, le Sénégal double la mise. Et c’était parti pour un festival des Lions qui inscrivent un troisième but, remportant du coup le premier quart-temps par trois buts à zéro face aux Marocains. Des Marocains que les Sénégalais connaissent bien pour les avoir dominés en amical à Dakar (8-1).
Les partenaires de Vieux Matar Thioune donnent plus d’épaisseur à leur avantage en marquant un quatrième but par l’intermédiaire de Raoul d’un tir a mis distance qui a surpris le portier marocain. Avant que Hamad François Faye ne s’offre le cinquième but pour le Sénégal. Il a fallu que Al Seyni Ndiaye sorte un arrêt de grande classe pour empêcher la réduction du score par l’équipe adverse avant que l’arbitre ne mette fin au deuxième quart-temps (5-0).
Loin d’être rassasiés, les Lions inscrivent un sixième but par Nino Jean Diatta de la tête qui trompe le portier marocain coupable d’une mauvaise sortie. Les Marocains réduiront le score en marquant deux buts. Un réveil qui se révèle sans effet sur la suite de la rencontre que les champions d’Afrique en titre ont fini par dominer en s’offrant un septième but (7-2).
Le score restera inchangé au grand bonheur des protégés de Ibrahima Ndiaye «Chita» qui avaient du mal à contenir leur joie sous les yeux de la communauté sénégalaise.
Pour leur 7e finale, les Lions de la plage retrouvent une vieille connaissance, le Nigeria, qu’ils avaient battue lors de la Can 2016 organisée chez eux. Du coup, les Nigérians auront à cœur de prendre leur revanche sur leurs adversaires qui les avaient aussi battus en match de poule aux tirs au but.
Les poulains de Ngalla Sylla, qualifiés pour un 3e Mondial prévu en 2019 au Paraguay, rêvent d’un cinquième titre continental dans cette compétition durant laquelle ils ont remporté jusque-là tous leurs matchs.
Notons que le recordman de participations à la Coupe du monde de beach soccer reste le Sénégal ! Quart de finaliste de la dernière édition du tournoi, la sélection sénégalaise aura l’occasion de faire mieux à l’occasion de son septième Mondial, au Paraguay, en novembre 2019.
ambodji@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here