PARTAGER

Les images sont devenues virales. Des supportrices marocaines, qui quittaient le stade Al Salam, après le match du Maroc contre la Namibie, ont été pourchassées et harcelées par plusieurs jeunes Egyptiens.
Le quotidien Al Massae du 26 juin fait état de ces événements qui ont eu un grand écho dans la presse égyptienne. Cette dernière a conseillé aux supportrices de se faire accompagner aux stades par des hommes, ou d’emprunter un moyen de transport dès leur sortie d’après-match. Les Egyptiens conseillent également aux supporters de quitter rapidement les alentours des stades et regagner le centre-ville, et de toujours se déplacer en groupes.
Pourtant, rapporte pour sa part Al Akhbar, plusieurs témoins marocains attestent du dispositif policier draconien mis en place pour garantir la sécurité des visiteurs et s’interrogent comment les filles marocaines n’ont pas été protégées du harcèlement qui a provoqué la colère des internautes.
Les médias égyptiens ont également largement commenté l’histoire d’une célébrité locale, le mannequin Merhan Keller, qui a déposé une plainte contre quatre joueurs de l’équipe des Pharaons qui l’auraient harcelée et menacée à travers des messages sur l’application WhatsApp. Exclu de la sélection, le Pharaon Amr Warda, un des accusés, a été réintégré grâce à l’intervention de Mo Salah. Ce qui a créé la colère des internautes.
A noter que le quotidien Assabah de ce 26 juin a mis l’accent sur la réaction de la représentation diplomatique du Maroc en Egypte, qui a demandé aux autorités égyptiennes de redoubler d’efforts pour apporter l’assistance nécessaire aux supportrices.

wdiallo@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here