PARTAGER

Après 2002 au Mali, le Sénégal a réussi l’exploit de se hisser en finale de la Coupe d’Afrique des Nations de football Egypte 2019. Mais ce que Aliou Cissé n’a pas connu comme joueur, il ne le réalisera pas en tant que sélectionneur. Le Sénégal perd devant l’Algérie 0-1.

L’image ne quittera jamais le «Sénégal du foot» : Une touche adverse mal appréciée par Cheikhou Kouyaté, Baghdad Bounedjah récupère le ballon et s’avance seul face à la défense sénégalaise. Son tir contré par Salif Sané lobe Alfred Gomis, le gardien sénégalais. Et but… A la deuxième minute de la finale de la Coupe d’Afrique des Nations de football 2019, c’est tout l’espoir d’un Peuple qui vient d’être brisé. L’Algérie bat le Sénégal 1-0. Après 17 ans d’attente, les Lions viennent de perdre une deuxième finale de l’histoire, ce 19 juillet 2019, de la Can organisée en Egypte. Comme en 2002, les Sénégalais ont longtemps cru tuer le chat noir qui les prive d’un sacre continental. Comme en 2002, les Lions de la Teranga sont passés tout près de décrocher le graal du football africain. Le 10 février 2002, El Hadji Diouf et ses coéquipiers avaient rendez-vous avec l’histoire. Raté.
En 2019, Sadio Mané et ses partenaires espéraient atteindre le sommet des pyramides. Nouvel échec encore. Malgré les festivités et l’élan de solidarité nationale qui ont accompagné Aliou Cissé et ses hommes, le Sénégal est revenu bredouille du Caire. Une terre qui a longtemps fait croire au Sénégal qu’elle était bénite, mais il y essuie des désillusions. Comme en 1986. Après le quart de finale en 2004 à Radés, il y a eu la demi-finale en 2006 au Caire, suivie d’une descente aux enfers (soit une élimination en poule, une non-qualification à la phase finale) jusqu’à un quart de finale en 2017, le Sénégal revenait sur les bords du Nil pour essayer de se hisser au sommet du football africain.

Espoir de sacre au Cameroun ?
Auréolé de son statut de meilleure équipe africaine au classement Fifa, les Lions débarquent en Egypte avec de l’ambition. Mais avec de l’humilité pour avoir vécu des débâcles dans le passé dans la même compétition. Champion d’Europe avec Liverpool, Sadio Mané était très attendu. Il va alterner le bon et le moins bon. Mais jamais du très bon. Mané, ce sera 3 buts dans la compétition. C’est aussi 2 penaltys ratés contre le Kenya et l’Ouganda. Durant toute la compétition, le joueur de Liverpool a montré son talent par intermittence. Son doublé en poule contre le Kenya et son but décisif face à l’Ouganda constituent ses meilleurs moments.
Son partenaire en attaque, Mbaye Hamady Niang, n’a pas fait mieux. Bénéficiant d’une confiance aveugle de son coach Aliou Cissé, l’attaquant de Rennes a traversé la compétition comme un fantôme. Sans marquer de but. Malgré ses 7 titularisations en 7 matchs. Son entêtement à le titulariser a valu à Aliou Cissé des critiques de la part de certains observateurs. Justement, le coach Cissé n’a pas mis tout le monde d’accord sur ses choix tactiques. S’il est prolongé jusqu’en 2022, l’ancien capitaine des Lions a vu sa tête réclamer après l’échec de son équipe. Durant la Can, il n’a jamais pu déverrouiller le système mis en place par Djamel Belmadi. Le sélectionneur algérien a battu le Sénégal 2 fois dans la même compétition. Pour le même score 1-0. Il faudra donc plus pour Cameroun 2021. A défaut de devoir à chaque fois rentrer bredouille pour un éternel recommencement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here