PARTAGER

Après avoir offert au Sénégal, une première qualification à une Coupe du monde et en même temps, une place de finaliste de la Can, l’Equipe nationale féminine de handball joue le titre face à l’Angola, hôte de la compétition, cet après-midi à Luanda.

Les Lionnes du handball, qui ont réussi une brillante qualification en finale de la Can et au Mondial grâce à un succès contre la Tunisie lundi, promettent de se battre contre l’Angola, pays hôte et favori du tournoi, pour terminer la compétition en beauté. «S’agissant de la finale, nous savons que l’Angola est une équipe au-dessus mais nous allons essayer de faire avec les moyens du bord», a dit la capitaine d’équipe, Doungou Camara, citée par le quotidien sportif, Stades, dans son édition de mardi.
Au sujet de cette finale contre le pays organisateur, prévue ce mercredi, la demi-centre, Amina Sangharé, promet que le Sénégal «va se battre et tout donner».
Hawa Ndiaye, le pivot retient, quant à elle, que les Lionnes ont «réalisé leur rêve» avec cette qualification en finale et au Mondial féminin prévu en 2017 en Allemagne. Elle envisage de «se faire plaisir et essayer de faire un coup». «Nous allons jouer libérées», a indiqué Fanta Keïta, l’arrière gauche des Lionnes, promettant «un beau spectacle» pour la finale.
Un avis partagé par le préparateur des gardiens, Ibrahima Diallo, ancien gardien de l’Equipe nationale masculine qui estime que l’ambition est de faire déjouer l’Angola. «Pour la finale, nous reconnaissons la supériorité de l’Angola sur le continent africain et il n’y a pas de souci. Comme l’a dit Fred (Bougeant, le sélectionneur national), nous arriverons en toute humilité, nous battre avec nos armes en espérant faire déjouer l’Angola, en les embêtant un tout petit peu, pour qu’il y ait une belle finale», a souligné Ibrahima Diallo. En match de groupe, l’Angola avait largement battu le Sénégal 31-18.
Avec Aps

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here