PARTAGER

La sélection du Sénégal a été disqualifiée de la 22e Coupe d’Afrique des nations (Can) de handball pour avoir aligné illégalement Doungou Camara, qui a déjà évolué dans la sélection française, annonce l’Agence angolaise de presse (Angop). Les Lionnes devaient disputer la finale hier contre l’Angola.

matar-ba-2
Matar BA ministre des Sports

«Nous membres de la Cahb, étions réunis pour analyser ce dossier, et avons reçu l’information de la Fédération internationale faisant état de l’évincement du Sénégal de l’épreuve», rapporte l’agence angolaise de presse (Angop), en citant Pedro Godinho, le deuxième vice-président de la Commission d’homologation de la Confédération africaine de handball (Cahb). Une réserve présentée par la Tunisie, concernant Doungou Camara, avait été refusée par la Confédération africaine de handball. Cette instance a fait valoir que la lettre de la délégation tunisienne avait été introduite après l’élimination des Tunisiennes en demi-finale. En raison de la disqualification du Sénégal, le Cameroun prend la 3ème place de la compétition. Les Lionnes du Sénégal devaient rencontrer l’Angola à la finale prévue mercredi (hier) à Luanda, la capitale angolaise. Les trois premières équipes de la compétition représenteront le continent africain au Mondial 2017 de handball féminin. Ce sera désormais l’Angola, la Tunisie et le Cameroun.

Matar Bâ demande à «tirer l’affaire au clair»
Interpellé sur la question en marge du vote du budget de son département à l’Assemblé nationale, le ministre des Sports, Matar Ba, demande à ce que l’affaire soit tirée au clair. «C’est une décision surprenante, dure à accepter. Parce qu’en réalité, la Commission chargée du règlement a déjà statué et a donné raison au Sénégal. La Tunisie a fait appel et la Confédération africaine de handball a confirmé la décision. C’est la Fédération international qui a demandé à la Cahb de revenir aujourd’hui (hier) sur la décision. Maintenant, il faudra tirer l’affaire au clair», a demandé le ministre. Avant d’ajouter : «Nous sommes en train de recouper toutes les informations pour nous défendre. Nous allons voir  ce qu’il y a lieu de faire pour défendre les intérêts du Sénégal. Il faut du temps pour situer les responsabilités. Si on sent qu’on est lésés, on va se battre jusqu’au bout.»
ambodji@lequotidien.sn
(Avec Aps)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here