PARTAGER

Attendue depuis lundi, la réponse de la Fédération japonaise, sur la fraude sur l’âge des deux joueurs guinéens, est finalement tombée hier. Selon une source fédérale, la Fédé japonaise a confirmé la participation des deux joueurs à leur tournoi avec comme année de naissance 2001.

L’affaire de la fraude sur l’âge introduite par le Sénégal contre deux joueurs de la sélection cadette guinéenne, dans le cadre de la Can U17 qui se joue présentement en Tanzanie, connaît une nouvelle tournure. Selon une source fédérale, la Fédération japonaise a finalement réagi à la demande de la Confédération africaine de football (Caf), sur les éléments de recours déposés contre les deux joueurs guinéens. «Le Japon a écrit aujourd’hui (hier) pour confirmer que les deux joueurs guinéens ont joué dans leur tournoi avec comme année de naissance 2001», a confié notre interlocuteur. Des éléments suffisants qui devraient permettre à l’instance africaine de réagir sur la question, après avoir rejeté le recours introduit par la Fédération sénégalaise de football contre les deux joueurs, juste après la défaite, synonyme d’élimination, contre cette même équipe guinéenne, dimanche dernier. Face à la réaction tardive des responsables japonais, la Caf avait finalement fait savoir qu’elle prenait en compte les résultats des tests Irm effectués par son institution.

La Fédé saisit la Caf
La position de l’instance africaine devait changer puisque, selon toujours la source, la Fédé lui a dressé un courrier dans ce sens. «L’avocat Suisse de la Fédé a écrit aujourd’hui à la Caf pour leur demander de se prononcer», informe la source. Et cette dernière de préciser : «Nous sommes prêts à saisir le Tribunal arbitral du sport si c’est nécessaire.»
Pour les deux joueurs guinéens incriminés, il s’agit de Abou­bacar Conté et Ahmed Tidiane Keïta, soupçonnés d’avoir changé d’identité entre le tournoi «Dream Club» abrité par le Japon en 2017 et la Can des U 17. Les deux jeunes joueurs avaient pris part au tournoi du Japon avec des passeports sur lesquels l’année de naissance mentionnée était 2001, avant de rejoindre la Tanzanie avec des passeports différents.
En attendant donc, la réponse très attendue de la Caf, la Guinée qui a disputé hier sa demi-finale contre le Nigeria, vient de se qualifier pour la finale et affrontera le Cameroun qui a pris le dessus sur l’Angola.
wdiallo@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here