PARTAGER

Le Sénégal est sorti de la Can U17 après son match nul (0-0) contre le Cameroun, rencontre ponctuée par une série d’occasions manquées. Ce que déplore le sélectionneur des Lionceaux, Malick Daff.

L’Equipe nationale U17 n’a pas réussi à s’imposer face à une équipe camerounaise pourtant remaniée dans les grandes parties alors que de l’autre côté, la Guinée a battu le Maroc 1-0, ce qui lui permet de conforter sa 2ème place dans le groupe avec six points.
Sur le match du Sénégal qui avait besoin de gagner pour se rassurer, c’est paradoxalement le Cameroun qui a pris le dessus en première période et marquant d’ailleurs un but logiquement refusé pour hors-jeu.
Les Lionceaux ont tenté d’exister par à-coups et dans les derniers instants de la première période, Aliou Baldé avait eu le ballon de l’ouverture du score. Le temps d’arrêt qu’il a observé a permis au défenseur camerounais de revenir et de dégager la balle en catastrophe.
En deuxième période, il y a encore eu plus d’opportunités mais ni Pape Sarr et encore Aliou Baldé n’ont pu pousser le ballon au fond des filets.
A l’issue du match, Malick Daff, l’entraîneur de l’Equipe du Sénégal U17, a regretté dimanche les nombreuses occasions manquées par ses joueurs contre le Cameroun (0-0). «Nous avons eu encore des occasions mais dommage que la balle ne soit pas allée au fond», a indiqué le technicien sénégalais au micro de l’Aps.

«Un problème de gestion de l’événement»
D’une manière générale, a-t-il ajouté, «il y a eu un problème de gestion de cet événement», estimant que les joueurs ont pris trop à cœur cette Can U17. «Ils n’ont jamais réussi à se libérer, ce qu’ils réussissaient très facilement il y a quelques semaines, ils ne sont pas arrivés à le mettre ici en Tanzanie», a regretté l’ancien international sénégalais.
Mais Malick Daff déclare qu’il ne va pas leur en vouloir. «Ce sont des choses qui peuvent arriver à un joueur surtout à cet âge», ajoutant qu’il croit en l’avenir de cette équipe et des joueurs. «Je ne vais ni les blâmer ni jeter l’anathème sur eux parce que je connais leur niveau», a-t-il par ailleurs ajouté.

Quid de la polémique sur la fraude sur l’âge ? «Dans cette catégorie, il est important de faire jouer les jeunes du même âge, l’important à notre avis n’est pas forcément de gagner un trophée mais de faire progresser ces jeunes pour l’avenir du football continental», a-t-il plaidé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here