PARTAGER

Le sélectionneur de l’Equipe nationale U20 du Sénégal prépare sereinement la Can du Niger. Youssouph Dabo a une idée sur chaque adversaire du Sénégal.

Logés dans la poule B, les Lionceaux feront face au Mali, Burkina Faso et au Ghana. Pour le premier adversaire de la Can U20, le sélectionneur évoque la victoire du Sénégal face au Mali lors du tournoi Ufoa B (2-0). Mais il n’en fait pas un match de référence, a-t-il confié sur les ondes de la Rfm.
«Le Mali, on a joué contre lors du tournoi de l’Ufoa B mais comme je l’ai dit, cette équipe qu’on avait rencontrée est différente de celle qui sera présente à la Can. Ce sont deux compétitions différentes et j’ai vu leur liste, il y a beaucoup d’expatriés. Donc il y a forcément des joueurs que nous ne connaissons pas.»
Pour le Burkina Faso, la sélection est composée de 21 joueurs dont 6 expatriés. «Dans l’histoire du football, nous avons retenu comme leçon que les équipes qui ont eu des difficultés à se qualifier sont les plus redoutables. J’espère que ce ne sera pas le cas du Burkina Faso. J’espère qu’ils n’ont pas trouvé de solutions concernant les difficultés qu’ils ont rencontrées pour se qualifier.»
Enfin le 3e adversaire du Sénégal est la sélection avec le plus grand contingent d’expatriés qui sont au nombre de 10. «Pour le cas du Ghana, nous savons tous qu’ils ont toujours eu de bons joueurs surtout concernant la petite catégorie. Ce qu’il faut savoir dans ces compétitions est que ce n’est pas toujours le niveau qui va qualifier les équipes.»

«C’est surtout le mental qui fera la différence»
Toutefois, le technicien dont l’objectif assigné est une qualification en demi-finale révèle miser sur autre chose pour soulever la Can. «C’est vrai que le niveau est important mais c’est surtout le mental qui fera la différence. Le reste de notre préparation pour la compétition sera concentré sur cet aspect. Nous voulons que nos joueurs soient prêts mentalement pour faire face à toutes les difficultés.»
En tout cas pour leur premier match, les Sénégalais devront être prudents face à des Maliens déterminés et qui ont l’expérience acquise pour avoir été vainqueurs des Can U17 en 2015 et 2017.
Selon leur sélectionneur Mamoutou Kané, son effectif a la capacité de remporter le trophée. «Ce groupe peut faire une bonne Can. Notre objectif est de jouer 5 matches au Niger et de revenir au bercail avec le trophée de la Can.»
Le Mali va rencontrer le Sénégal, le dimanche 2 février à 16h30. Des Sénégalais qui ont aussi comme objectif de remporter ce tournoi. Deux fois finalistes en 2015 et en 2017, ils veulent gagner la Can et décrocher une qualification pour la prochaine Coupe du monde.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here