PARTAGER

Jamais un jeune international sénégalais n’avait progressé aussi rapidement à l’intervalle d’une année, celle de 2019. Meilleur joueur de la Can U20, révélation du Mondial U20, Moussa Ndiaye a encore livré une prestation majuscule lors du tournoi de l’Ufoa, devenant le meilleur joueur de la finale.

Si le sélectionneur national suit Moussa Ndiaye de près ce n’est pas par hasard. D’ailleurs Aliou Cissé s’était déplacé à Thiès lors des premiers matchs du tournoi de l’Ufoa pour le superviser parce que pressenti dans la pré-liste pour le match amical contre le Brésil.
Finalement, le coach des Lions a préféré différer la première sélection du jeune défenseur de 17 ans en équipe A. Une manière de privilégier l’aspect expérience dans un match aussi prestigieux opposant la bande à Sadio Mané au quintuple champion du monde guidé par un certain Neymar.
Mais à voir au fil des compétitions et des matchs le rythme de progression de ce défenseur central gauche, il sera difficile pour le sélectionneur de ne pas le lancer dans le bain lors des prochains rendez-vous de l’Equipe nationale.
En effet, jamais un jeune international sénégalais n’avait progressé aussi rapidement à l’intervalle d’une année, celle de 2019. D’abord lors de la dernière Can U20 où Moussa Ndiaye a été finaliste de l’édition 2019, avant d’être élu meilleur joueur du tournoi. Une distinction d’autant plus importante au vu de son statut de défenseur souvent barré par les attaquants-buteurs.
Cette Can U20 va lui servir, quelques mois après, de tremplin lors du Mondial de la catégorie qu’il va survoler devenant ainsi, selon plusieurs quotidiens sportifs européens dont France Football, l’une des grandes révélations de ces joutes mondiales organisées en Pologne.
L’hebdomadaire sportif français, conscient de sa polyvalence, est même allé plus loin en le proposant dans l’entrejeu. «Il faudra peut-être le repositionner au poste de milieu défensif où sa taille standard ne sera assurément pas l’obstacle qu’elle pourrait constituer en défense centrale et où sa lecture du jeu, sa technique, son sens de l’anticipation et du commandement le prédestinent», explique le journal.

Une polyvalence grandissante
Justement en parlant de polyvalence, on pense à sa capacité à jouer autant en défense centrale qu’au poste de latéral gauche ou encore en position d’excentré. Depuis, les recruteurs se bousculent pour celui qui a été formé à Aspire afin de l’offrir à certains clubs, comme Montpellier, Bor­deaux, Lille, le Psv Eind­hoven, Chelsea… qui ont tous pris des renseignements à son sujet.
Rebelote lors du tournoi de l’Ufoa où il a mis tout le monde d’accord en remportant le prix du meilleur joueur de la finale pour avoir été intraitable au niveau de son poste-fétiche de défenseur central.
Entre des interventions et des relances propres, il aura régalé le public thiessois et aussi certains recruteurs qui le suivent depuis.
Même si aujourd’hui avec cette énième prestation majuscule, beaucoup d’observateurs le voient franchir enfin la porte de la Tanière, le joueur d’Excel­lence Foot, vainqueur de l’Ufoa 2019, calme le jeu et joue balle à terre en déclarant : «Pour l’équipe A, si ça doit arriver, ça arrivera.»
Des propos qui prouvent la maturité de ce jeune de 17 ans dont son coach Serigne Saliou Dia ne cesse de faire des éloges. «Il a la technique et le sens tactique. C’est un joueur qui a le sens de l’anticipation dans les duels et le jeu aérien. Il est très bon dans le jeu court et le jeu long et aussi Moussa Ndiaye est celui qui déclenche souvent les contre-attaques des Lion­ceaux par ses relances propres.» Aliou Cissé a sûrement pris note…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here