PARTAGER

Le président du Grand Parti, M. Malick Gakou, se place déjà sur les starting blocks pour la course au palais de la République en 2019. Et les membres de son parti se préparent de concert avec lui.
En effet, à en croire un communiqué signé de la Convention nationale des cadres du Grand Parti, ces derniers auraient pris «l’engagement solennel de mobiliser 65 millions de francs Cfa pour le paiement de la caution de leur candidat Malick Gakou pour la Présidentielle de 2019».
Cette déclaration a été faite au cours de la rencontre que le président du parti a accordée à une délégation desdits cadres du Grand Parti. Et il est précisé que Malick Gakou les a fortement félicités pour cette initiative et «les a exhortés à renforcer la qualité de leur contribution pour la matérialisation du projet de société du Grand Parti et la valorisation de leur engagement pour un Sénégal prospère et développé». Toutefois, il faut croire que cette déclaration si précoce, est une manière pour l’ancien Dauphin de Moustapha Niasse à l’Afp, de se positionner par rapport aux nombreuses autres candidatures qui ne manqueront pas de surgir dans l’opposition.
Les plus évidentes de ces candidatures seront d’abord celles des anciens alliés de Gakou pour les Législatives du mois de juillet dernier, à savoir Khalifa Sall, la tête de liste de la coalition Manko Takhawu Senegaal (Mts), dont Malick Gakou a fait partie. Et l’autre sera certainement Idrissa Seck. D’ailleurs, le leader de Rewmi est en tournée à l’intérieur du pays, pour tâter le pouls de la population du Sénégal des profondeurs. A côté de ces candidatures des plus évidentes, il ne faudrait pas être surpris de trouver d’autres comme Cheikh Bamba Dièye de la Fsd/Bj, ou Abdoul Mbaye qui, lui, n’a pas fait partie de Mts.
mgueye@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here