PARTAGER

On annonçait une capacité de 20 000 places pour le stade Lat Dior de Thiès qui doit accueillir le match Sénégal-Madagascar ce 23 mars. Mais avec la révélation du directeur dudit stade, qui parle de «10 000 places assises», on s’interroge sur les risques d’embouteillage par rapport à la forte affluence attendue pour ce «match à l’extérieur» de la bande à Sadio Mané.

Les Lions vont exceptionnellement sortir de Dakar pour aller jouer à Thiès deux matchs : un contre Madagascar pour la dernière journée des éliminatoires de la Can 2019 où ils sont déjà qualifiés ; et un autre en amical face au Mali. La bande à Sadio Mané va en effet laisser son antre du stade Léopold Senghor pour aller «découvrir» les 23 et 26 mars un stade Lat Dior réhabilité.

Les Lions passent de 60 000 à… 15 000 places
Si la démarche est à saluer car rejoignant le souhait des autres régions qui veulent toutes accueillir l’Equipe nationale et ses stars. Par contre des problèmes subsistent par rapport à la capacité du stade Lat Dior qui est loin des 60 000 places de Léopold Senghor.
En effet, là où on annonçait une capacité de 20 000 places pour cette infrastructure de la Cité du Rail, c’est finalement à 10 000 places assises qu’auront droit les spectateurs, selon le directeur dudit stade, Iba Mar Ndiaye. «Il y a 10000 places assises, 3000 non assises et on peut mettre des tribunes amovibles pouvant abriter jusqu’à 2000 places», a-t-il détaillé, dans un entretien avec la radio privée Sud Fm, relayé par l’Aps.

L’urgence de prendre des mesures préventives
Au total, on aura droit à 15 000 places seulement pour voir les Lions qui ont l’habitude de jouer devant 60 000 spectateurs. On devine du coup, les difficultés que vont rencontrer les organisateurs de la Fédé foot et aussi la sécurité. D’où l’urgence d’anticiper par rapport aux aspects organisationnels et sécuritaires.
Et la première mesure pour les Fédéraux serait, entre autres, de «décourager» les férus de foot des autres régions périphériques à se déplacer, en les invitant à rester à la maison pour regarder le match sur le petit écran. La Fédération pourrait aussi jouer sur un levier, à savoir éviter les «prix populaires» pour l’entrée au stade. Tout en expliquant qu’il n’y aura pas de place pour tout le monde. En clair, les premiers arrivés seront les premiers servis. Mais pas sûr qu’une telle démarche communicationnelle soit dissuasive surtout pour des Sénégalais qui sont prêts à suivre leur Equipe nationale un peu partout.
En tout état de cause des mesures préventives exceptionnelles s’imposent afin d’éviter tout débordement.
hdiandy@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here