PARTAGER

Les jeunes de Walo Keur Massamba Niang, situé dans la région de Diourbel, ont vécu ce week-end leur passion du sport en ayant à leurs côtés de grands champions de l’athlétisme, comme l’ancien double champion du monde, le Français Ladji Doucouré, mais aussi des cham­pions olympiques et du monde de taekwondo comme la Fran­çaise Marlène Harnois, le Ma­lien Modibo Keïta et le capitaine de l’Equipe du Sénégal, Balla Dièye.
Séjournant au Sénégal depuis quelque temps, ces grands champions ont fait le déplacement dans cette localité pour y véhiculer des valeurs de paix, offrir aux habitants des dons et permettre aux jeunes de pratiquer un sport adapté à l’environnement de leur localité dépourvue d’infrastructures sportives dignes de ce nom.
De la course à l’âne en passant par l’athlétisme, les jeunes Walo Keur Massamba Niang ont fait éclater leur joie. Rêvant de devenir un jour comme Balla Dièye et les autres, certains jeunes ont eu à se frotter sur le tatami aux champions, comme Marlène Harnois, Modibo Keïta, Balla Dièye, en affichant de belles dispositions de pouvoir marcher sur les pas de ces athlètes un jour.
«Je venu pour apporter de l’espoir, pour leur dire qu’ils sont capables de réussir ce que les autres ont fait malgré les conditions difficiles. C’est vrai qu’en Afrique toutes les conditions ne sont pas réunies, mais parmi tous les enfants qu’on voit là, peut-être qu’il y aura des champions du monde où un président de la République de­main», a confié Modibo Keïta.
Venu sur la terre de ses origines, Balla Dièye dit qu’il est redevable de Walo Keur Mas­samba Niang. «On rend ce que le sport nous a donné», a indiqué celui qui fut champion d’Afrique à quatre reprises et qui a permis aujourd’hui à Walo Keur Massamba Niang de disposer d’une fontaine à eau inaugurée samedi dernier.
Initiée par la Française, Mar­lène Harnois, médaillée olympique en Taekwondo, et en partenariat avec Peace and Sport, la Caravane de la Paix, qui s’est tenue pour la première fois au Sénégal, a été bouclée depuis hier dimanche après avoir démarré à partir du 16 novembre dernier.
ambodji@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here