PARTAGER

D’après le ministre de l’Intérieur, plus de 3 millions de cartes d’identité sont déjà produites et en cours de distribution. Cependant, Abdoulaye Daouda Diallo n’a indiqué, hier à l’Assemblée nationale, aucun chiffre sur le nombre de Sénégalais déjà en possession de leur carte.

C’est la grande inquiétude du moment. Après les tracasseries au début des inscriptions pour l’obtention de la carte biométrique Cedeao, les Sénégalais ont des problèmes pour retirer ce précieux sésame à 2 mois et demi des élections législatives. A l’Assemblée nationale hier, dans le cadre de la séance «Questions d’actualité», le député apériste Abdou Mbow a interpellé le ministre de l’Intérieur sur le sujet. Dans ses réponses, Abdoulaye Daouda Diallo s’est réjoui de la fin, «avec succès», de la première phase de la refonte du fichier électoral. Il informe que ses services «ont déjà produit plus de 3 millions de cartes qui sont en distribution». Si le ministre n’a pas rectifié la coalition Manko taxawu senegaal qui parle de moins d’un million de Sénégalais en possession de leur carte, il assure en revanche qu’«on n’a pas besoin de trop s’empresser parce qu’on a, pour ce qui est des cartes d’électeur, la possibilité de distribuer jusqu’à la veille des élections, c’est-à-dire le 29 juillet 2017». Il ajoute : «Actuellement, nous sommes sur ce travail. Les commissions qui ont enrôlé les Sénégalais qui étaient au nombre de 550 seront doublées. On n’a un objectif de 1 000 commissions à mettre en place, c’est-à-dire éclater les commissions qui existaient pour les doubler de façon à pouvoir faciliter la distribution. Très rapidement, on devra atteindre l’objectif à ce niveau.»

L’opposition dénonce le «dilatoire» du gouvernement
Pour le ministre de l’Intérieur, l’Etat devra produire la totalité des cartes pour lesquelles les ayants droit ont été enrôlés. «On va entrer dans la phase du dépôt de candidatures pour 5 jours. La carte électorale sera publiée le 29 juin pour commencer, si tout se passe bien la campagne électorale à partir du 9 juillet et finir le 28. Nous avons pris toutes les dispositions pour ne pas être pris à défaut. Nous pensons pouvoir être au rendez-vous à la bonne date», conclut-il. A la fin de la séance, Barthélemy Dias a qualifié de «dilatoire» la sortie du ministre sur la question de distribution des cartes d’identité. «Le nombre de cartes produites ne nous intéresse pas. Nous savons qu’il y a 6 millions d’inscrits. Ce qui nous intéresse est que les Sénégalais puissent entrer en possession de leur carte d’identité. C’est fait à dessein. Je ne parlerai pas de Dakar où il y a une vaste stratégie de fraude. Quand on va dans un département comme Mbacké, la commission qui se trouve au niveau de la gare routière, sur 15 mille inscrits, il n’y a que 3 000 cartes qui ont été mises à distribution. Sur ces questions, le gouvernement n’a rien dit», dénonce le député socialiste.
bgdiop@lequotidien.sn  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here