PARTAGER

Il y a eu plusieurs interpellations qui ont porté sur la vie des Sénégalais de l’étranger. L’as­pect sécuritaire est souvent revenu dans les débats. Le constat du député de la diaspora Nango Seck a ouvert ce chapitre. «La diaspora mérite un département ministériel. Vous n’avez pas le temps de vous occuper comme il se doit de nos compatriotes. Ces dernières années, plusieurs sont assassinés dans des pays étrangers. Et jusqu’à présent, aucune solution n’est trouvée. Nous sommes fatigués», alerte le parlementaire. Un plaidoyer appuyé par un autre député de la diaspora. Dans le style qu’on lui connaît. Avec une gestuelle, un mélange français-wolof, la militante du Parti démocratique sénégalais Mame Diarra Fam a décrié les nombreux problèmes des Sénégalais qui vivent à l’Etranger. «Monsieur le ministre, je ne peux pas ne pas voter votre budget, car c’est pour nous les émigrés. J’en profite pour mettre sur votre table des doléances : Le consul général de Milan n’est pas dans les conditions d’accueillir comme cela se doit nos concitoyens. En plein froid, le chauffage est en panne. Le Consul général est à Dakar à la recherche d’un climat meilleur.» Suffisant pour chauffer la salle et déclencher le fou rire de ses camarades. Mame Diarra Fam a aussi évoqué la politique de l’Etat, concernant les difficultés de rapatriement des Sénégalais de l’extérieur. Sans oublier les personnes en détention. En guise d’exemple, elle a cité le cas de «Cheikh Diaw en prison depuis 30 ans dont le jugement dépend (du versement) de 4 000 euros (2 millions 623 mille 832 F Cfa)».
Le ministre des Affaires étrangères a réagi à ces interpellations. D’après lui, les représentants diplomatiques font des efforts pour mettre les Sénégalais dans de bonnes conditions. «Nos compatriotes sont de grands voyageurs. Ils sont au Brésil, en Argentine, au Japon etc. Et nous travaillons avec les pays d’accueil pour qu’ils se sentent en paix sans prendre des positions qui enveniment la situation», dit-il. En ce qui concerne le rapatriement des dépouilles, Sidiki Kaba révèle que «81 personnes ont été rapatriées. Le budget au départ était de 40 millions F Cfa. Avec Macky Sall, il est passé à 450 millions».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here