PARTAGER

La doléance est portée par les populations du village de Tendouck regroupées au sein de l’association Honoro : l’érection de leur terroir, qui est chef-lieu d’arrondissement depuis 1960, en commune. Ces derniers ne cracheraient pas sur l’érection de Tendouck en département à côté de Bignona, qui serait un souhait de l’Etat.

Le village de Tendouck, situé dans le Blouf, département de Bignona, est chef-lieu d’arrondissement depuis 1960. Avec les différents changements administratifs intervenus notamment avec la décentralisation, le village devait changer de statut administratif en passant de celui de chef-lieu d’arrondissement à celui de commune. Mais jusque-là, Tendouck n’est pas encore érigé en commune. Un retard ou un ratage administratif ? En tout état de cause, les populations, qui ne se retrouvent pas dans la situation actuelle, souhaitent voir ce village qui, depuis les indépendances, occupait les devants de la scène dans l’arrondissement, retrouver sa place. Au-delà d’une revendication, les Tendouckois pensent que c’est un droit légitime. «Nous demandons que notre droit soit respecté. Pour nous, c’est un droit. Quand vous lisez les textes relatifs à la décentralisation, vous vous rendrez compte que tous les villages chefs-lieux d’arrondissement devraient être érigés en communes. Nous ne voyons pas pourquoi ce n’est pas le cas pour Tandouck», a soutenu Youssouf Diatta.
D’après le Secrétaire général de l’association Honoro de Tendouck, qui regroupe toutes les populations de cette localité et de sa diaspora, cette doléance réactualisée date de 1967. «Malheureusement jusqu’à présent, nous n’avons pas encore trouvé la personne idéale au niveau de l’Administration pour que cela devienne une réalité. Nous n’avons pas encore eu cette chance de rencontrer le chef de l’Etat, mais nous avons écrit», se désole M. Diatta. A l’en croire, un document a été élaboré pour présenter les atouts qui attestent que Tendouck mérite d’être aujourd’hui érigé en commune.

Pourquoi pas en second département au niveau de Bignona
Mieux, les populations de Bignona souhaitent voir Tendouck érigé en chef-lieu de département parce que, rappelle Youssoupha Diatta, l’État avait l’intention d’avoir un second département au niveau de Bignona. «Nous estimons à juste titre que cela ne dépend pas uniquement de Tendouck, mais des populations de l‘arrondissement et du département pour dire que Tendouck devrait être érigé en chef-lieu de département». Autrement dit, «si pour nous c’est la commune, pour les populations de Bignona, c’est peut-être le département pour Tendouck, vu la situation depuis l’époque précoloniale jusqu’à l’époque coloniale».
L’arrondissement de Tendouck polarise les 6 communes suivantes du Blouf : Thionck-Essyl, Mlomp, Diegoune, Balinghor, Karthiack et Mangagoulack.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here