PARTAGER

Un périmètre de 1, 2 million de m2 reste encore infecté par les mines en Casamance où les opérations de déminage sont à l’arrêt depuis quelques années, a alerté le Directeur général de l’Agence nationale pour la relance des activités économiques et sociales en Casamance (Anrac), Ansou Sané. «Les opérations de déminage sont à l’arrêt en Casamance alors qu’il reste un total de 1,2 millions de m2 à déminer dans 144 localités», a souligné Ansou Sané, insistant «sur l’urgence de reprendre les activités de déminage». Le Directeur général de l’Anrac animait dimanche une conférence de presse sur les opérations de collecte de données concernant les populations impactées et déplacées, ainsi que les réfugiés au niveau des localités frontalières. Ansou Sané a annoncé que «plusieurs opérations de collecte de données sont en cours pour recenser tous les réfugiés et personnes déplacées». Il faut rappeler qu’un «total de 2 millions de m2 a été déminé. Mais les opérations sont à l’arrêt», a fait observer le Directeur général de l’Anrac.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here