PARTAGER

Ceux qui attendent d’en savoir plus sur les causes de cette maladie mystérieuse ayant touché des pêcheurs au courant du mois de novembre devront encore patienter. D’après Abdoulaye Diouf Sarr, le processus de recherche est toujours en cours. Selon lui, «le Centre de recherche sur les produits halieutiques qui se trouve en Nantes a été saisi pour confirmer un certain nombre de choses et pousser la recherche parce qu’il faut éviter d’aller vers des conclusions hâtives». Soutenant que cette question doit être tirée au clair, il renseigne que «nous allons prochainement avoir l’avis de nos partenaires de Nantes». Concernant l’évolution de cette maladie, le ministre assure que «depuis début décembre, tous les cas sont guéris et on n’a pas eu de nouveaux cas».

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here