PARTAGER

Après des mois de polémiques, d’attaques et de contre-attaques entre la Senelec et Akilee, le président de la République a enfin agi en arrêtant le contrat. Son silence était pesant tant cette affaire avait des secousses au plus haut sommet. Un feuilleton à distance entre un directeur général et «son» ministre de tutelle. Le malaise était là et peut-être que le coronavirus a dû sauver des têtes, qui sait ? Le contrat n’est plus acquis pour Ly et Cie. En attendant d’autres batailles.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here