PARTAGER

A l’instar des places boursières du monde, la Bourse régionale des valeurs mobilière (Brvm) de l’Uemoa a fait sonner les cloches pour l’égalité des genres (Ring the bell for gender equality) à l’occasion de la Journée internationale de la femme 2019. Elle s’est saisie de ce prétexte pour ratifier leur déclaration de soutien aux sept principes de l’autonomisation des femmes. Une action qui guide les entreprises dans la mise en œuvre d’actions visant à promouvoir l’égalité des genres sur le lieu du travail, sur le marché et dans la communauté. «Cela traduit notre détermination à œuvrer pour que le travail des femmes soit mieux valorisé et surtout qu’il soit considéré comme un facteur incontournable dans la création de richesses dans nos économies», a indiqué Dr Edoh Kossi Amenounve, directeur général de la Brvm et du Dc/Br.
Cette initiative vise à «sensibiliser les acteurs du système financier régional sur la question de l’autonomisation économique des femmes et sur les opportunités pour le secteur financier de faire progresser l’égalité des genres pour un développement plus harmonieux et plus durable».
«Penser équitablement, bâtir intelligemment, innover pour le changement» a été le thème choisi pour cette journée. Les participants ont invité les acteurs à un véritable changement de paradigme qui, selon eux, doit déboucher sur des actions concrètes dans les domaines économiques, de la protection sociale, de l’accès aux services universels.
Le «Ring the bell for gender equality 2019» a été l’occasion aussi de saluer les progrès accomplis jusqu’à présent et d’encourager le secteur financier à prendre de nouvelles mesures pour améliorer et renforcer la place des femmes sur les marchés financiers.
L’édition 2019 du «Ring the bell for gender equality» à la Brvm a vu la participation effective de plusieurs femmes, notamment Mmes Sarata Koné, directrice générale de Uba Côte d’Ivoire, ainsi que d’autres femmes leaders dans leur domaine. L’honneur est revenu à Khady Dior Ndiaye qui a été la «keynote speaker» de l’évènement. La Brvm a profité de cet évènement pour également lancer la revue trimestrielle Divine Afrique, une initiative de l’ancienne journaliste de Fraternité Matin, Mme Dominique Mobioh-Ezoua.
ndieng@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here