PARTAGER

En invoquant les enseignements de Serigne Touba, l’imam Moustapha Mbacké, qui a dirigé la grande prière de la Tabaski à la mosquée Massalikoul Djinane, a insisté sur la réconciliation et le pardon. Selon le guide religieux, «en dehors du savoir dont nous avons besoin dans la vie, nous devons cultiver entre nous l’esprit de tolérance et d’amour. L’éducation et la connaissance sont essentielles dans notre vie. Et c’est en ce sens que j’invite les parents à orienter l’éducation de leurs enfants. Il faut éduquer les enfants», conseille-t-il.
Par ailleurs, l’imam Moustapha Mbacké a dans son sermon demandé aux fidèles de faire des efforts pour apprendre le Coran. D’après lui, le jour du jugement dernier, Dieu interpellera les fidèles sur leur connaissance du Coran. Toujours dans son speech, l’imam est revenu sur quelques préceptes du Coran, à savoir la prière, le rejet des disputes et des propos indécents, du vol et l’escroquerie. «Un bon musulman ne doit pas faire des commérages, il ne doit pas mentir. Il doit s’évertuer à faire du bien en rejetant le mal», rappelle-t-il.

Massalikoul Djinane inaugurée le 21 septembre
Interpellé à son tour sur l’inauguration de la mosquée Massalikoul Djinane, Mbackiyou Faye, représentant du khalife général des Mourides dans la capitale, a informé que les travaux sont quasi-terminés. Et l’inauguration est fixée au 21 septembre prochain, coïncidant avec la déportation de Cheikh Ahmadou Bamba au Gabon, avec les deux nuits de prière à Dakar et la prière de Cheikh Ahmadou Bamba sur la mer le 21 septembre 1895.
justin@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here