PARTAGER

Le geste semble anodin, mais le contenu est lourd de sens. Le Président Macky Sall a transmis ses vœux de longévité à l’ancien président de la République du Sénégal, Me Abdoulaye Wade, qui a prié à la mosquée Massalikoul Djinane.

Malgré les différends, Macky Sall a eu une pensée pieuse envers Me Abdoulaye Wade. Il ne pouvait rater l’opportunité de la Tabaski pour présenter ses meilleurs vœux aux Sénégalais, même à ses adversaires, en cette solennité de la Tabaski. Il les a transmis par le biais de son Premier ministre pour souhaiter une santé durable et une longévité à l’ancien chef de l’Etat Me Abdoulaye Wade. Alors que depuis son départ du Parti démocratique sénégalais, Me Wade et son successeur ont des relations tendues. Surtout après l’emprisonnement de Karim Wade pour enrichissement illicite. «Le président de la Répu­blique Macky Sall transmet ses vœux de santé, de bonheur et de longévité à l’ancien Président Wade», a dit Ma­hammed Boun Abdallah Dion­ne, après la grande prière de l’Aïd à la mosquée Massalikoul Djinane. En tout cas, cet acte sonne comme un appel à la décrispation de la tension entre le père et son fils «adoptif», selon toujours le Premier ministre qui a conduit la délégation gouvernementale, com­posée entre autres du ministre de l’Enseignement supérieur, Pr Marie Teuw Niane, du ministre de la Culture et de la communication, Mbagnick Ndiaye et de Youssou Ndour.
Dans son sermon, l’imam Serigne Moustapha Mbacké est revenu sur le sens de l’Aïd al-Kébir qui marque le sacrifice de Abraham. «Ce jour nous apprend beaucoup sur la personne de Abraham. C’est quelqu’un qui avait une foi profonde et qui croyait en son Dieu», a indiqué Serigne Moustapha Mbacké selon qui, l’islam suit aujourd’hui ses pas. «Il nous a tracé le chemin», a-t-il précisé à l’endroit des nombreux fidèles venus sacrifier à la prière des deux rakkas. Saisissant cette occasion, le guide religieux a invité aussi les fidèles à amorcer un retour à Dieu en cultivant l’esprit d’amour, d’entraide mutuelle et de solidarité. «Chacun doit assainir ses relations avec son prochain et aider aussi les plus pauvres», a-t-il conseillé. Un enseignement partagé par le Premier ministre Mahammed Boun Abdallah Dion­ne qui trouve aussi que les fidèles doivent non seulement se l’approprier, mais faire preuve de plus d’endurance à la foi comme l’a recommandé Serigne Moustapha Mbacké qui a insisté sur l’amour du prochain et la communion entre les musulmans.
justin@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here