PARTAGER

Le chef de l’Etat est attendu à Touba le 1er novembre prochain, informe une source digne de foi. Macky Sall va célébrer le Magal de Touba une semaine avant les fidèles mourides et l’ensemble de la communauté musulmane. En attendant l’arrivée des fidèles, Touba fait sa toilette. Les ministres de l’Environnement et du développement durable et de la Gouvernance locale ont séjourné dans la cité religieuse. Mame Thierno Dieng a remis du matériel de nettoiement, composé de 150 brouettes, 150 râteaux, 150 pelles, de coupe-coupe, des pics, des masques… Alors que son collègue Yaya Abdoul Kane a offert un important lot de matériels au Comité d’organisation du Magal. Il s’agit de matériels lourds composés d’un bulldozer, des camions et un lot de petits matériels dont des brouettes, pelles pour permettre à la commission d’assainissement de bien réussir la grande opération de nettoiement «de la ville avant et après le Magal».
Par ailleurs, le ministre est revenu sur l’appui à la commune de Touba à travers la mise en place d’un système intégré de gestion des déchets solides avec l’Ucg qui est en train d’exécuter un programme dont le financement est de 6,5 millions F Cfa, avec l’appui de la Banque islamique. «Ce projet permettra à Touba de disposer d’un système de gestion des ordures et nous voulons aller vers la transformation de ces déchets. Un projet pilote pour Touba, Tivaouane et Kaolack qui sera étendu sur l’ensemble du territoire national», explique le ministre. Ibrahima Diagne, coordonnateur de l’Ucg, confie : «Il y a un peu plus de 300 tonnes de déchets produits par jour. Et c’est partant de ce chiffre que nous avons établi un schéma de gestion de déchets basé sur le renforcement de la pré collecte depuis les zones inaccessibles comme dans les zones bien desservies des camions poly-bennes pour les recueillir dans les points de regroupement normalisés pour le triage. Les ordures seront au centre intégré de valorisation des déchets de Kadd Balodji.» Il faut savoir qu’en 2018, Touba sera dotée du matériel nécessaire pour profiter de ce système de gestion des ordures.

Macky Sall va prendre Ilaa Touba
Dans la cité religieuse, le Président Sall devra se rendre compte des lenteurs observées dans l’exécution du chantier de l’hôpital moderne de Touba. Une infrastructure sanitaire dont il justifiait la construction le 17 novembre 2016, lors de la pose de la 1ère pierre, par l’impérieuse nécessité de résoudre l’épineuse question des évacuations sanitaires qui sont très coûteuses. Lors de ce séjour à Touba, sauf changement de dernière minute, le successeur de Abdoulaye Wade devrait emprunter une partie de l’autoroute Ilaa Touba pour constater le déroulement des travaux. Une autoroute qui fait grincer des dents, notamment dans sa partie construction. Et pour cause, des techniciens sénégalais se sont beaucoup plaints de la qualité de l’ouvrage. Il s’y ajoute la question de l’indemnisation des populations impactées.
En plus, l’autre secteur qui mérite vraiment une meilleure prise en charge est le règlement de la question de l’eau. Malgré l’injection de 1,7 milliard de F Cfa dans le volet hydraulique, aucune solution n’a durablement été pour le moment trouvée.
badiallo@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here