PARTAGER

Cette année, les Nations unies vont distinguer 4 jambaars tombés sur les théâtres d’opération. La médaille Dag Hammarskjöld sera décernée le 1er Juin à titre posthume au sergent-chef Abdoulaye Tamba, mort dans le cadre de la mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali en juin 2017. La mémoire du sergent Henri Dione, décédé le 18 août 2017 dans le cadre de la Mission hybride des Nations unies et de l’Union africaine au Darfour (Minuad), va être aussi honorée. Mais aussi le sergent Macodou Guèye, tombé sous les drapeaux de l’Onu le 7 janvier 2017 sur la même zone d’opération, et le gendarme Waly Marone, tué le 8 mars 2017 en terre Centrafricaine au service de la Mission multidimensionnelle intégrée de stabilisation des Nations unies en Centrafrique (Minusca) seront également primés. L’annonce a été faite hier par Damian Cardona, directeur du Centre de l’information des Nations unies à Dakar.
Ce mardi, le Sénégal célébrait, à l’instar des autres pays membres de l’Onu, le 70ème anniversaire de la Journée internationale des casques bleus. Au musée des Forces armées, la représentante spéciale adjointe pour l’Afrique de l’Ouest des Nations unies a délivré le message du secrétaire général des Nations unies, António Guterres. Ce dernier a exprimé «notre reconnaissance au plus d’un million de femmes et d’hommes qui ont servi sous la bannière des Nations unies et sauvé ainsi d’innombrables vies. Nous rendons hommage au plus de 3 700 casques bleus qui ont fait le sacrifice ultime. Nous saluons enfin les 14 missions qui, aujourd’hui, œuvrent 24 heures/24 à protéger les populations et à faire avancer la cause de la paix». Et toujours par la voix de Mme Ruby Sandhu-Rojon, Guterres a salué «l’héritage laissé par ceux qui, dans le monde entier, ont placé leur vie sous le signe du service et du sacrifice. Je tiens à dire combien je suis déterminé à prendre des mesures en faveur du maintien de la paix, des mesures qui visent à rendre nos opérations plus sûres et plus efficaces dans les conditions difficiles qui prévalent aujourd’hui».
Sur la lancée de son message, M. Guitares a fait comprendre sa détermination dans le renforcement du rôle de ses hommes dans la promotion des droits de l’Homme et la lutte contre l’exploitation et les atteintes sexuelles. Par ailleurs, Cheikh Wade, chef d’état-major de l’Armée de terre, a signalé qu’à ce jour 79 soldats sénégalais ont sacrifié leur vie au prix de la paix dans le monde sous mandat onusien. «Le Sénégal constitue un pionnier dans le domaine des opérations de maintien de la paix de l’Onu. Aujourd’hui, il est 12ème sur les 123 pays contributeurs de troupes. Il a, à son palmarès, plus de 50 mille jambaars qui ont été jusqu’ici projetés dans les différents théâtres onusiens, la participation a plus de 20 opérations de maintien de la paix dans le monde, l’engagement de 3 219 militaires et gendarmes déployés présentement un peu partout dans le monde, le déploiement de 116 femmes dans les opérations de maintien de la paix, enfin la contribution récente de 1 404 militaires à la Minusma.» Le thème de cette année est «70 ans de service et de sacrifice».
msakine@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here