PARTAGER

Le défunt khalife général des Mourides, Serigne Sidy Mokhtar Mbacké, a réussi dans son khalifat, qui a duré 7 ans, à mettre fin à la division entre les musulmans quand il s’agit de jeûner ou de fêter la Korité et la Tabaski ensemble.

C’était une mission que le saint homme a réussie. Avec le défunt khalife général des Tidianes, Serigne Abdou Aziz Sy «Al Amine», le khalife général des Mourides, Serigne Sidy Mokhtar Mbacké, rappelé à Dieu mardi, a réussi à mettre fin à la division qui existait entre les musulmans quand il s’agit de célébrer la Korité et la Tabaski au Sénégal. Selon Serigne Abdou Aziz Sy «Al Amine» qui avait fait la révélation au lendemain de son intronisation à la tête du khalifat de Tivaouane en mars 2017, «Serigne Sidy Moctar Mbacké m’avait fait appeler pour qu’ensemble nous mettions un terme à la diversité qui existe entre les musulmans quand il s’agit de jeûner ou de fêter la Korité et la Tabaski ensemble. Il a fait appel à moi pour que nous décidions ensemble de la situation qui fait que Tidianes et Mourides ne jeunent pas ensemble et ne fêtent pas ensemble la Korité et la Tabaski». Le défunt khalife général des Tidianes poursuivait pour dire que le khalife général des Mourides lui avait dit qu’il fallait donc qu’ils s’informent mutuellement si d’un côté ou de l’autre la lune venait à être aperçue et de ne laisser personne interférer sinon il y aura diversion. «Nous sommes tous les deux tombés d’accord sur ce principe. Pour vous dire que Serigne Sidy Mokhtar Mbacké est un rassembleur.» D’ailleurs «Al Amine», durant toute sa vie, n’avait jamais cessé de vanter «ce modèle de Touba et Tivaou­ane» et avait toujours demandé aux Sénégalais de s’y inspirer pour éviter de célébrer les fêtes religieuses dans la division. «Je réitère être en contact permanent avec le khalife général des Mourides, Serigne Cheikh Sidy Mokhtar Mbacké. Nous nous concertons dans la problématique de la gestion de l’apparition du croissant lunaire. Tiva­oua­ne et Touba seront toujours en phase dans ce domaine. Je reste convaincu que c’est ce modèle qui pourra un jour aidé le Sénégal à célébrer ses fêtes religieuses dans un même élan unitaire.»
nfniang@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here