PARTAGER

Mercredi dernier, le Maroc a célébré l’édition 2017 de la fête du Trône. Il s’agit d’un évènement qui marque l’intronisation de Sa majesté Mohammed VI, roi du Maroc, et qui a habituellement lieu le 30 juillet de chaque année. A Dakar, l’ambassadeur du Maroc, Taleb Barrada, a offert un dîner à l’hôtel Ngor Diarama pour marquer ce 18e anniversaire de la fête du Trône. Une occasion qu’il a surtout saisie pour revenir sur les relations de symbiose qui lient son pays au Sénégal depuis le 14e siècle. Son excellence Taleb Barrada a en effet dressé le bilan des réalisations sénégalo-marocaines ces deux dernières années, rappelant que dans sa perception de la coopération sud-sud, le royaume du Maroc soutient le Plan Sénégal émergent (Pse) à travers «une offre diversifiée, multisectorielle et couvrant prioritairement les domaines du développement humain durable, à fort impact socio-économique».
Faisant allusion à la mise en place récemment d’une structure dénommée «Groupe d’impulsion économique», son excellence M. Barrada informe que cette structure qui regroupe des acteurs publics et privés est en charge de promouvoir le partenariat entre les secteurs privés des deux pays. Leurs principaux investissements ont «dans un premier temps concerné les secteurs bancaires, d’ingénierie financière, de l’assurance et des Btp en plus des industries pharmaceutiques et des câbleries électriques», a mentionné l’ambassadeur du Maroc au Sénégal qui cite entre autres projets un programme d’électrification rurale exécuté à Saint-Louis, Dagana, Podor et Louga, l’investissement dans l’agriculture à travers la ferme dite pôle d’excellence, de 100 hectares dans la région de Thiès, puis l’exécution par le Maroc, six années successives, d’un programme de pluies provoquées qui avaient permis d’augmenter le niveau de pluviométrie annuelle au Sénégal entre 13 et 17% d’apport supplémentaire en eau de pluie.
Outre la clinique ophtalmologique Mohamed VI de Cam­bé­rène qui dispense des soins de qualité à la population de la banlieue dakaroise, M. Taleb Bar­rada annonce pour fin 2017 la livraison du projet destiné à accompagner les pêcheurs artisanaux. «Il s’agit du port de débarquement de la pêche artisanale de Soumbédioune», a-t-il précisé, indiquant que d’autres projets du genre à l’instar de celui du Plan d’aménagement du poulpe «contribuera à créer une bourse de poisson à Soum­bédioune… L’enjeu étant la préservation et la pérennisation de la ressource du poulpe». L’am­bassadeur qui appelle de ces vœux au renforcement des investissements conjoints maroco-sénégalais n’a également pas man­qué de remercier le Prési­dent Macky Sall et son gouvernement pour leur «appui constant à la cause du Maroc et à ses démarches de retour au sein de sa famille institutionnelle de l’Union africaine et à son adhésion à la Cedeao». Cette cérémonie a été coprésidée par M. Mansour Sy, ministre du Travail, du dialogue social, des organisations professionnelles et des relations avec les institutions.
arsene@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here