PARTAGER
Mgr Benjamin Ndiaye.

La volonté de Mgr Benjamin Ndiaye d’utiliser des foulards pour célébrer le dimanche des Rameaux n’a pas rencontré un écho favorable auprès des fidèles chrétiens. Selon l’abbé Nioucky, cette décision de Mgr Ndiaye entrera par contre en vigueur l’année prochaine.

Dans le souci de protéger la nature, Monseigneur Benjamin Ndiaye avait demandé aux fidèles chrétiens, à l’occasion de la Journée mondiale de la jeunesse le 18 mars dernier à Mbodiène, de célébrer le dimanche des Rameaux avec des foulards. Cette volonté du guide de l’Eglise du Sénégal n’a pas été suivie d’effet. Les fidèles ont commémoré la rentrée triomphale de Jésus à Jérusalem avec des rameaux comme à l’accoutumée. Et c’est l’abbé Nioucky, vicaire à la paroisse Saint-Paul de Grand-Yoff, qui a justifié le non-respect de cette demande de Mgr Ndiaye : «pour la célébration du dimanche des Rameaux, l’archevêque avait demandé de le célébrer avec des foulards pour protéger la nature. Mais, il s’est trouvé que quand il le disait lors de la Journée mondiale de la jeunesse, les gens avaient déjà passé la commande de rameaux à Ziguinchor. Comme ils ont déjà investi leur argent, ils nous ont demandé de leur permettre de retrouver leurs sous. C’est pourquoi on ne pouvait pas demander aux chrétiens d’utiliser des foulards», a-t-il fait savoir. Cependant, il tient à préciser que cette décision sera appliquée dès l’année prochaine. «Nous avons décidé de laisser les gens utiliser les rameaux, mais l’année prochaine, il n’y aura pas de rameaux. On leur a dit de ne pas faire de commande encore. Ce sera désormais avec des foulards qu’on va célébrer le dimanche des Rameaux. Nous devons tous nous plier à la volonté de l’archevêque», a-t-il martelé à l’endroit de nombreux fidèles venus commémorer l’entrée triomphale du Christ à Jérusalem durant laquelle il a été acclamé comme un roi avant d’être accusé une semaine après et mis à mort.
justin@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here