PARTAGER

Yasmina Khadra a raison en disant qu’«aucune Nation ne peut survivre sans mythes et aucune jeunesse ne s’épanouit sans idoles». Chez nous, on n’a pas cette habitude de célébrer nos héros, ces hommes qui ont meublé nos vies, écrit les grandes lignes de notre histoire. L’anniversaire de Mamadou Dia est passé dernièrement inaperçu. Qui se souvient du décès de Elhadji Oumar Tall, Alboury Ndiaye, Valdiodio Ndiaye ? La plupart gardent des bouts de récits gardés des leçons de l’école élémentaire. Sinon, notre Etat ne fait rien pour les immortaliser ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here