PARTAGER

Les généraux Cheikh Guèye et Meïssa Niang ne vont pas de sitôt oublier ce 4 avril 2017. Ils ont respectivement célébré pour la première fois la fête de l’indépendance comme chef d’état-major général des armées et Haut commandant de la Gendarmerie nationale. Alors que Ousmane Tanor Dieng a assisté à son premier défilé comme la 4ème personnalité de l’Etat.

En ce 57ème anniversaire de l’accession à l’indépendance du Sénégal, ils étaient trois hautes autorités à assister au défilé pour la première fois dans leurs nouvelles fonctions. Il s’agit du chef d’état-major général des armées, Cheikh Guèye, du Haut commandant de la Gendarmerie nationale, Meïssa Niang, et du président du Haut conseil des collectivités territoriales (Hcct), Ousmane Tanor Dieng. Le premier nommé, installé officiellement en novembre 2016 en remplacement du général Mamadou Sow, a célébré hier sa première fête d’indépendance en tant que chef d’état-major général des armées. Cheikh Guèye travaille, ainsi, depuis 6 mois à «s’inscrire dans la prospective en faisant preuve d’anticipation, d’adaptation, d’imagination créatrice pour que nos armées soient toujours en phase avec les réalités et les exigences de notre épo­que». Au vu de l’arsenal qui a défilé, autant dire qu’il est sur la bonne voie, aidé sans doute par une gendarmerie qui se veut moderne. Un des vœux du Haut commandant de la Gendarmerie nationale, Meïssa Niang, qui avait déclaré lors de son installation, «je n’hésiterai pas à adapter nos méthodes, à évaluer et à faire évoluer les procès d’exécution de nos missions, en instaurant au besoin des pratiques innovantes pour satisfaire aux nouvelles exigences». Les ca­mions de laboratoire numéri­que en sont une preuve. Tout comme le Cemga, le général Meïssa Niang entame son 6ème mois à la tête de la gendarmerie. Il a été installé en novembre 2016 à la place du général Mamadou Faye dont il était l’adjoint.
Plus aguerri, Ousmane Tanor Dieng a assisté à ce 57ème anniversaire comme étant la 4ème personnalité de l’Etat. En fonction depuis octobre 2016, le secrétaire général dirige le Haut conseil des collectivités territoriales, la 4ème institution de l’Etat. Et dans ce lot des grandes premières, il faut noter l’absence du maire de Dakar dans la tribune des officiels. Incarcéré dans l’affaire de la caisse d’avance de la ville de Dakar, Khalifa Sall n’a pas assisté au traditionnel défilé sur les allées Centenaires pour la première fois depuis 2009.
mgaye@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here