PARTAGER

La tête de liste de Bby a demandé aux populations de Bargny de faire preuve de patience, pour le règlement de la lancinante question de la centrale à charbon qui fâche dans cette commune du département de Rufisque où il était en campagne hier mercredi.

C’est par Bargny que Ma­hammed Boune Abdallah Dion­ne a entamé sa sortie hier mercredi dans le département de Rufisque.  Accueillie par une foule nombreuse et fortement colorée, la tête de liste nationale de Benno bokk yaakaar (Bby) n’a pas omis dans son discours, la lancinante question de la centrale à charbon qui fâche dans la localité.  «Ce n’est pas le Président MackySall qui a implanté cette centrale. Il l’a trouvée ici», a-t-il fait savoir d’emblée. Un état de fait auquel le chef de l’Etat, qui a «résolument opté pour les énergies renouvelables», compte apporter les meilleures solutions pour un «Bargny propre». Pour y arriver, le Premier ministre a cependant demandé de la patience. «Timis télna waaye si goudi le bokka», a avisé l’hôte du jour promettant des lendemains meilleurs avec une transition du charbon au gaz pour ce faire. «En l’an 2021, d’ici à quatre ans, le Sénégal va exporter du gaz. Laissez la centrale s’achever pour qu’on la convertisse ensuite en centrale à gaz. Le président de la République a dit que les turbines qui sont présentement installées vont être transformées en turbines à gaz», a fait savoir M. Dionne dont les propos ont rencontré l’approbation de la foule entassée à l’entrée de Bargny où s’est tenu le meeting.
«Il y a deux mois, je vous ai reçus à mon bureau et vous avais dit la même chose», a-t-il rappelé en s’adressant au maire Abou Seck et aux autres responsables de la localité.
Ragaillardi par l’accueil chaleureux qui lui a été réservé, le chef du gouvernement est convaincu d’une victoire éclatante au soir du 30 juillet. «Fii gnooko moom. Je me disais qu’on allait gagner à Bargny avec 70% mais avec ce que j’ai vu, la victoire avec 100% est assurée», a lancé le Premier ministre. L’ancien maire socialiste de Bargny, Mar Diouf, a demandé aux responsables locaux de travailler pour l’unité de Bby. Il n’a pas manqué d’adresser des piques au prédécesseur de Macky Sall à la tête de l’Etat. «Il y a un vieux qui s’agite ces temps-ci. Il me connaît et il connait Bargny. Il n’a jamais gagné ici», a-t-il argué.
A noter que des membres du Collectif contre la centrale à charbon nichés non loin de la rencontre ont tranquillement exhibé des pancartes et banderoles pour réitérer leur désaccord. Outre Bargny, M. Dionne a promis un «pont de l’émergence» pour la commune de Sendou où devra être érigé le port minéralier. «Avec ce port et le projet de Miferso que va abriter Sendou, les problèmes d’emploi vont être définitivement résolus pour les habitants de la zone», a estimé le Premier ministre.
abndiaye@lequotidien.sn 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here