PARTAGER

Jusqu’au 31 août prochain, quelque 150 enfants de la capitale participent au centre aéré de la Maison de la culture Douta Seck. Le but étant d’initier les enfants aux métiers des arts, de la culture et au sens de la citoyenneté, conformément au thème choisi pour cette 19e édition : «Enfance, Culture et Citoyenneté.»

Chaque année, la Maison de la culture Douta Seck, en collaboration avec le ministre de la Culture et de la communication, institue un centre aéré dans l’enceinte même de ladite maison. Un centre de formation dont l’objectif est de permettre aux  enfants d’apprendre la citoyenneté en les initiant aux métiers de l’art et de la culture «Nous avons pris l’option, en collaboration avec le ministère de la Culture et de la communication, d’organiser chaque année durant le mois d’août ce camp de vacances qui est ouvert aux enfants âgés de cinq à dix-sept ans», précise Mme Fanta Kane, directrice de la Maison de la culture Douta Seck. Ainsi, cette année, les activités ont démarré depuis le 16 août dernier et se poursuivront jusqu’au 31 août sous le thème : «Enfance, Culture et Citoyenneté.» Au cours de la formation, les enfants sont organisés autour des différents ateliers dont, entre autres, des ateliers de musique, de théâtre, de danse, de journalisme, de culture urbaine, de peinture, de littérature dans les matinées.

Par contre, pour les soirées, ce sont des séances de contes, des
sorties pédagogiques dans différents lieux de mémoire qui leur sont proposés, ajoute Mame Fatou Diémé, chargée de communication du centre aéré. Les frais de participation qui était fixé à 35 mille francs Cfa, ont été finalement réduits à 25 mille. «Pendant les vacances, au lieu de laisser les enfants dans des appartements fermés ou les laisser jouer sur la route ou se balader sur la plage avec tout ce que cela comporte comme risque, il sera mieux de leur offrir des activités artistiques et les initier à la citoyenneté», a conclu la directrice. Aussi, la fin de la formation sera sanctionnée par la remise d’attestations aux participants. Ce cadre de rencontres, d’échanges et d’apprentissage permettra sans doute aux enfants d’avoir une vision du Sénégal de demain et de créer en eux un génie en matière artistique et culturelle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here