PARTAGER

155 111 candidats répartis dans 496 jurys, à la recherche de leur premier diplôme universitaire, ont entamé le Baccalauréat général. Dans un contexte marqué par la pandémie du coronavirus, les autorités des ministères de l’Education nationale et de l’Enseignement supérieur de la recherche et de l’innovation ont salué la bonne organisation et le bon déroulement des épreuves.
Première étape de la visite : l’université Amadou Hampaté Ba, la prise de température est un passage obligé pour tout visiteur. La pandémie du coronavirus dicte sa loi. Un calme plat règne en ces lieux.
Dans les salles d’examen la concentration est de mise sur les épreuves. Les 1800 candidats répartis dans 4 jurys se penchent sur les premières épreuves.  De l’avis du président du jury, Pr Serge Francis Simen, tout se déroule dans les règles de l’art. «Les épreuves de cette matinée se passent dans de bonnes conditions, nous n’avons pas de problèmes particuliers», a-t-il indiqué.
Après l’université Amadou Hampaté Ba, la délégation ministérielle s’est rendue au Lycée Ngalandou Diouf. Dans ce jury, le respect du protocole sanitaire est inscrit en lettres d’or. Un impressionnant dispositif sanitaire composé de lave-mains, gel hydro-alcoolique entre autres, est mis en place.
Trouvée sous un arbre dans la cour de l’école, Ndèye Amsatou Diawara, élève en classe de Terminale L2, a fini de composer en anglais. Elle juge  l’épreuve abordable. Pour ce qui est du protocole sanitaire, elle rassure. «Ce matin (Ndlr : hier), à notre arrivée à l’école, nous nous étions mis en rang pour la prise de température et du gel hydro-alcoolique. Chaque élève a reçu également à l’entrée du centre 2 masques», confie-t-elle.
Après un tour dans les différentes salles pour s’enquérir des conditions du déroulement des épreuves, les autorités académiques ont montré toute leur satisfaction.
Venue représenter le ministre de l’Education nationale, la directrice de l’Enseignement moyen général, Fatoumata Ba Diallo, a exprimé toute sa satisfaction par rapport au respect des protocoles sanitaires et aux principes qui régissent l’organisation du baccalauréat.
Pour sa part, le Secrétaire général du ministère de l’Enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation (Mesri) a salué l’ensemble des mesures prises pour le respect du protocole sanitaire. «Aucun incident ne nous a été signalé et au niveau des jurys visités, toutes les dispositions pédagogiques académiques, sanitaires ont été prises», se réjouit Fary Sèye.
Le Secrétaire général du Mesri a rappelé que les résultats seront communiqués aux potaches par SMS, affichage et  via les radios communautaires pour éviter les rassemblements dans les centres d’examen lors de la proclamation des résultats.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here