PARTAGER

Les membres du Conseil économique, social et environnemental ont été officiellement installés hier par le président de la République pour un mandat de cinq ans.

Les membres du Conseil économique, social et environnemental ont été officiellement installés hier par le président de la République pour un nouveau mandat de 5 ans. La cérémonie officielle s’est déroulée hier dans la salle des banquets du Palais présidentiel. A cette occasion, la présidente du Cese a réitéré la profonde gratitude de son institution au chef de l’Etat et lui a rassuré de l’engagement indéfectible de ses camarades pour servir la Nation à travers leurs rôles de conseil et de veille mais aussi d’orientation. «Nous nous appliquerons au mieux de nos compétences et de nos capacités physiques à rester toujours fidèles à notre sens élevé du devoir, afin de répondre partout où le devoir nous appelle, adéquatement à vos attentes.  Le Cese s’engage à dérouler la feuille de route que vous allez mettre en place», a indiqué Aminata Tall à la cérémonie d’installation. Au nom de l’institut qu’elle dirige, Mme Tall a formulé des prières pour qu’il décroche un deuxième mandat lors de la prochaine Prési­dentielle. «Que vos efforts soient couronnés d’une victoire sans bavure au soir du 24 février 2019», pria-t-elle. Pour Macky Sall, cette cérémonie marque le démarrage effectif de la deuxième mandature de la législature du Cese. Le chef de l’Etat a magnifié la fructueuse collaboration entre lui et les membres du Cese durant les cinq dernières années et espère autant de succès à l’aube de l’ouverture de ce mandat, qui est une nouvelle mission pour les uns et une continuation pour les autres. Macky Sall a exhorté les con­seillers à continuer à formuler, orienter pour éclairer les politiques et options de l’Etat dans l’intérêt des Sénégalais. «Il faut toujours avoir en ligne de mire l’intérêt des sénégalais, dans votre rôle de veille, de conseiller, de régulateur. Soyez le réceptacle de l’Etat à l’extérieur», a dit le chef de l’Etat. Le Cese est aussi invité à réfléchir sur les réformes fiscale, administrative et autres qui permettront la transformation visible du visage économique du pays particulièrement dans la mise en œuvre de la deuxième phase du Plan Sénégal émergent (Pse). Pour ce faire, le président de la Répu­blique a promis une saisine fréquente du Cese.
ksonko@lequitidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here