PARTAGER
Drapé de bleu-blanc-rouge, le cercueil de Chirac, dans l’église parisienne Saint-Sulpice, hier.

Près de 2 000 personnes, dont 80 personnalités étrangères, ont participé à l’hommage rendu ce lundi à Paris à l’ex-chef de l’Etat, mort le 26 septembre à l’âge de 86 ans.

Quatre jours après la mort de Jacques Chirac, la France a rendu un dernier hommage à l’ancien Président lundi 30 septembre, décrété jour de deuil national.
Une cérémonie privée, célébrée par Mgr Jean-Yves Rio­creux, évêque de Basse-Terre (Gua­deloupe), a eu lieu aux Invalides hier matin, en présence de deux cents personnes – famille et personnel médical. Bernadette Chirac, l’épouse de l’ancien chef de l’Etat, qui n’est pas apparue publiquement depuis l’annonce de la mort de Jacques Chirac, était présente. Elle n’a en revanche pas participé à l’hommage solennel qui a suivi.
Martin Chirac-Rey, 23 ans, l’unique petit-fils de l’ancien Président, a pris la parole pour saluer la mémoire de son grand-père, avant l’arrivée de Em­manuel Macron, venu rendre les honneurs funèbres militaires dans la cour pavée.

Hommage solennel dans l’église Saint-Sulpice
Arrivé peu avant midi, encadré par une imposante escorte, enveloppé du drapeau tricolore et porté par ses anciens officiers de sécurité à l’Elysée, le cercueil de Jacques Chirac a remonté la nef de Saint-Sulpice au son du requiem de Gabriel Fauré, sous les yeux de quelque deux mille invités venus du monde entier. A l’entrée, des spectateurs réunis sur le parvis ont applaudi l’entrée du corps dans l’église.
Quatre-vingt personnalités étrangères, chefs d’Etat et de gouvernement, anciens dirigeants et membres de familles royales ont fait le déplacement : le Présidents russe Vladimir Poutine, son homologue congolais Denis Sassou-Nguesso, les premiers ministres libanais Saad Hariri et hongrois Viktor Orban, le roi Abdallah de Jordanie, l’ancien Président américain Bill Clinton…
Ils ont retrouvé les anciens Présidents français François Hollande, Nicolas Sarkozy et Valéry Giscard d’Estaing, ainsi que de nombreux élus et responsables politiques de tous bords.
Une minute de silence a été observée à 15 heures dans les administrations et les écoles.

Inhumation au cimetière du Montparnasse
Jacques Chirac a été inhumé dans l’après-midi, dans un cadre strictement privé, au cimetière du Montparnasse. Selon le souhait de son épouse Bernadette, il repose dans le caveau où se trouve déjà leur fille aînée Laurence, morte en 2016.
lemonde.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here