PARTAGER

Médina Baye a refusé du monde hier lors des funérailles du khalife Cheikh Tidiane Niass. Les talibés ont quitté les quatre coins du pays et même certains pays du continent africain pour rallier la cité religieuse. L’évène­ment, retransmis en direct sur certaines chaînes de télé et radio, a montré l’ambiance dans laquelle régnait la cité religieuse lors de l’inhumation du guide religieux décédé dimanche à Dakar. Des délégations venant du Nigéria, du Tchad, du Niger, du Soudan, de la Mauritanie et de la Gambie ont tenu à prendre part aux obsèques.
Au Nigeria où réside une forte communauté de disciples niassènes, des vols spéciaux ont même été affrétés par certains dignitaires de ce pays pour venir à Kaolack rendre hommage au défunt khalife. Ce n’est pas seulement au Nigeria que des délégations ont quitté pour venir à Kaolack, une délégation algérienne a fait aussi le déplacement dans la citée religieuse. Selon l’Aps, «le président de la République d’Algérie, Abdelmadjid Tebboune, a affrété un vol spécial pour permettre au Khalife général d’Ain Madhi (Algérie), ville d’origine de Cheikh Ahmed Tidiane Chérif, et d’autres dignitaires de la famille chérifienne d’Ain Madhi d’assister aux funérailles de Cheikh Ahmed Tidiane Ibrahima Niass à Médina Baye». L’Agence de presse sénégalaise renseigne que «selon le porte-parole de Médina Baye, Cheikh Mahy Aliou Cissé, le Président algérien a affrété un vol spécial pour permettre aux Moquadams d’Algérie, notamment les Chérifs de la sainte cité d’Ain Madhi, de venir assister aux obsèques».
Par ailleurs, l’Aps informe que «la police a mobilisé quelque 650 éléments pour constituer le dispositif sécuritaire mis en place pour les obsèques du Khalife général de Médina Baye, Cheikh Ahmad Tidiane Niass».
Le gouverneur de la région Kaolack, qui a accordé un entretien à cette agence, souligne que ces derniers allaient «travailler de concert avec les sapeurs-pompiers, la Croix-Rouge et la gendarmerie, en amont pour contrôler les axes qui mènent à Médina Baye et assurer une fluidité de la circulation des fidèles». De même, assure-t-il, des gels hydro-alcooliques et des masques ont été distribués. Seulement sur les images à la télé, c’est une foule immense qui a accompagné le guide religieux jusqu’à sa dernière demeure. Même si certains étaient munis de masques, des scènes de bousculades ont été constatées. Pourtant, le gouverneur de Kaolack avait invité «les fidèles à se rappeler que la pandémie de Covid-19 est toujours là» et à respecter les mesures édictées par les autorités sanitaires. Apparemment l’émotion a fini par prendre le dessus.
Serigne Cheikh Ahmad Tidiane Ibrahima Niass est décédé dimanche à Dakar, à l’âge de 88 ans. Il était le quatrième khalife de Médina Baye, il avait succédé à Cheikh Ahmad Dame Ibrahima Niass, en 2010. Dans une dépêche, l’Aps renseigne que «durant les dix années passées à la tête de cette communauté musulmane, il s’est révélé grand bâtisseur, multipliant les grandes infrastructures dont la Maison des hôtes, inaugurée à Médina Baye il y a deux ans en présence du président de la République». L’Agence de presse sénégalaise ajoute que «fils de Cheikha Maryama Niang et de Baye Niass, le fondateur de Médina Baye dans les années 1930, il était réputé pour les innovations apportées à l’organisation de la Jamhiyatu Ansaru Din, qui réunit des disciples de Baye Niass vivant dans de nombreux pays».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here