PARTAGER

La 115e édition du Gamou de Tivaouane a été clôturée par un message fort, lancé par le Khalife général des Tidianes, Serigne Cheikh Ahmed Tidiane Sy «Al Makhtoum». Il a demandé «de se ressourcer aux enseignements du Prophète Mouhamed (Psl)» pour faire face à «la crise des valeurs, au sein notamment des jeunes en crise de repères».

(Envoyée spéciale à Tivaouane) – Le Khalife général des Tidianes,  a, dans  la traditionnelle cérémonie officielle du Gamou de Tivaouane dont le thème est : «Le Prophète Mouhamed bréviaire pour la Oummah islamique», diagnostiqué le mal être de la société sénégalaise et fustigé la crise des valeurs, au sein notamment des jeunes en crise de repères. Serigne Cheikh Ahmed Tidiane Sy «Al Makhtoum» par la voix de son porte-parole, Serigne Abdou Aziz Sy «Al Amine» s’offusque : «Nous traversons une crise des valeurs très aiguë. Aujourd’hui, la discussion a cédé la place au pistolet et au couteau, on tue pour un oui ou un non. C’est inacceptable dans un pays comme le nôtre.» Solution : «Al Makhtoum» prône «de se ressourcer aux enseignements du Prophète Mouhamed (Psl)». Qui équivaudrait à se référer «aux pédagogies de El Hadji Malick Sy». Un éveil des consciences et un retour aux fondamentaux de la religion musulmane d’autant plus indiqué que dit le religieux, «le mal du siècle se résume à la course effrénée vers le matérialisme, le goût pour la richesse, l’argent, au centre de toutes les préoccupations, qui priment sur les valeurs sociétales et constituent le lit des multiples formes de déviance dans la société sénégalaise. Le monde baigne dans un obscurantisme et une dégradation continuelle des mœurs. Les forts écrasent les faibles, le matériel a tué la vertu, la déchirure a pris le dessus sur l’union, la discorde sur la communion et la familiarité. Et ce comme vécu quotidien de jeunes notamment victimes d’une déperdition des mœurs du fait d’une croissance incontrôlée des nouvelles technologies de l’information et de la communication, une lame à double-tranchant». Aussi le Khalife général des Tidianes de regretter, «la montée en flèche de la violence et la criminalité et préconiser le dialogue et le retour aux valeurs religieuses pour retrouver la sérénité dans la société». Au Peuple sénégalais, il a offert en exemple la vie du Prophète Mohammad (Psl) comme la «clef de solution pour une stabilité sociale et un équilibre économique». Non sans prêcher le culte du savoir et de la formation, qui sont des piliers fondamentaux dans l’éducation religieuse de la jeunesse. «Al Makhtoum» est aussi préoccupé par «l’unité des familles religieuses» qu’il invite à «s’unir autour des autorités étatiques pour garantir la sécurité, prévenir la violence, les massacres gratuits qui prennent des proportions angoissantes dans ce pays où les gens feraient mieux d’éviter les altercations, les déchirements dans les milieux de tout bord». Il n’a pas caché sa peine face aux crimes crapuleux commis sans scrupule dans la société sénégalaise. Il invite à un combat d’’ensemble à mener contre de «telles monstruosités». Au-delà, le religieux, face à la pléthore confuse de partis politiques, «plus de 256 formations politiques», dans un petit pays comme le Sénégal, «lesquels, souvent, ont recours au chantage, à la violence verbale pour être servis, appelle les hommes politiques à savoir raison garder». Il recommande surtout, aux uns et autres «de soigner les prises de parole en public». Le message de Serigne Cheikh Tidiane Sy a été conclu, par un appel fort, aux jeunes «d’un nécessaire retour au travail de la terre pour une certaine catégorie de jeunes, experts dans l’errance avec leur soi-disant petit commerce».

 Il gère son califat à distance»
Sur l’absence du Khalife général des Tidianes, Cheikh Ahmed Tidiane Sy, le porte-parole de la famille Sy, Serigne Abdou Aziz Sy, «Al Amine» de faire savoir que : «Al Makhtoum gère son califat à distance, mais avec efficience, clairvoyance et sagesse».
 nfniang@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here