PARTAGER

La Senelec peut voir l’avenir en rose. Après avoir réduit de manière considérable les coupures d’électricité, l’entreprise entend se conformer aux exigences des normes internationales. Elle a obtenu la certification Iso 9001, version 2015, pour le transport, la distribution et la vente d’électricité, ainsi que le conseil des clients grands comptes.

Dans son ambition d’être à l’horizon 2020 «une société performante, attractive, toujours au service de la satisfaction de ses clients et du développement social et économique du Sénégal», la Senelec vient de poser un jalon important. L’Afnor vient de lui certifier la conformité de son système de management de la qualité à la norme internationale Iso 9001, version 2015. Il s’agit de la certification des activités de transport, de distribution et de vente d’électricité, mais aussi du conseil des clients grands comptes dans leurs relations avec la Senelec. Cela a été rendu possible par les résultats du département des grands comptes qui totalisent 44% du chiffre d’affaires de l’entreprise, alors qu’il ne polarise que 1% de la clientèle de la Senelec. Soit plus de 8 300 clients répartis entre l’Admi­nistration nationale, les industriels et les représentations diplo­­ma­tiques. «Notre premier certificat est le satisfecit des clients. Le plus dur maintenant est de maintenir le cap de la qualité, de relever le niveau d’exigence pour être plus performants au service des clients et de l’économie nationale», expli­que le Dg Mouhamadou Makhtar Cissé qui n’a pas boudé son plaisir en voyant sa gestion être sanctionnée par cette certification. Il est en revanche conscient qu’il faudra désormais maintenir ce niveau de performance. En ce sens, le directeur général de la Senelec espère que cette reconnaissance ne sera pas la dernière. «On travaille pour la certification du dispatching national», a-t-il annoncé tout en prenant le soin de «féliciter le département des grands comptes qui s’est vigoureusement mobilisé pour l’obtention de cette certification. La Senelec a engagé un vaste programme de normalisation de ses installations et de ses pratiques qui commence par la certification de ses activités dans le but d’asseoir sa crédibilité vis-à-vis des bailleurs et partenaires techniques».
mgaye@lequotidien.sn   

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here