PARTAGER

Tout ce que le Sénégal, l’Apr et la commune de Dagana comptent comme hauts cadres et intellectuels, Makhtar Cissé n’a pas trouvé mieux que Mamadou Massaly pour lui confier la mission d’insulter son successeur à la Direction générale de la Senelec. C’est vraiment nul et ridicule.
Le ministre de l’Energie et du pétrole est éclaboussé par le scandale d’Akilee dans lequel il est trempé jusqu’au cou avec son complice Amadou Ly. Maintenant, faute d’arguments pour justifier sa forfaiture, il utilise certains petits esprits comme Massaly, ce marchand ambulant, pour s’attaquer au Directeur général de la Senelec contre qui, il garde une dent méchante et saignante.
Makhtar Cissé est un type qui ne s’assume jamais. Il aspire à faire de la politique et participer à la Présidentielle de 2024 mais il a peur de s’assumer en commençant d’abord par démissionner du corps des Ige. Dans les coulisses, il s’oppose à certaines décisions du Président Macky Sall, il le dit à voix basse. Pour des raisons inconnues, il en veut à mort à son successeur à la Senelec, mais il essaie difficilement de noyer cette haine mal placée. Mais, il ignore peut-être que Pape Mademba Biteye n’applique que les directives du Conseil d’administration de la Senelec.
Pour éviter de perdre le peu de crédibilité qui lui reste, Makhtar Cissé devrait louer les talents d’un insulteur public autre que Massaly, un homme qui n’a pas de parole. Le secret brûle ses entrailles, il ne sait pas le garder. Sa langue se délie en privé et en public comme s’il était atteint d’une diarrhée furieuse. Massaly est comme une passoire, tout passe. Il parle trop. Il raconte tout et partout : ses relations avec Makhtar Cissé, ses confidences avec Madické Niang, ses amitiés avec Amadou Ba, ses secrets avec Tahirou Sarr, ses entretiens avec Karim Wade, etc.
Massaly est à la limite un homme dangereux pour lui, pour ses amis et même pour toute la société. C’est un vrai «daur kaate» qui ne recule devant rien lorsqu’il aperçoit le bout de ses intérêts. Massaly devrait être confiné quelque part dans la forêt de Bandia pour le sauver et préserver ses proches de la maladie de «Covid mensonge» dont il souffre depuis sa naissance.
Amadou Ly, qui a longtemps vécu en France, ne connaît pas bien ce jeune marchand ambulant politique qui mange à tous les râteliers. Il est évident que Pdg d’Akilee sera parmi ses prochaines victimes. On se rappelle, le dernier rapport de la Cour des comptes sur son passage dévastateur à la Sirn. L’homme est un carnivore, vorace et affamé. Un talentueux mercenaire à la recherche du gain facile. Voilà, le nouveau porte-parole de Makhtar Cissé, qui l’a prêté pour quelques jours à Amadou Ly.
Massaly est semi-intellectuel, qui ne sait même pas lire un contrat. Tout ce qu’il a dit sur le contrat de Akilee, il l’a copié d’un article de presse qu’il a ramassé sur le net. D’ailleurs, les énormes fautes d’orthographe qui figurent dans son texte prouvent que le monsieur est un heureux ignorant. Voilà un type qui est capable de tout, même d’une mise en scène pour faire croire à l’opinion que sa maison à Thiès a été démolie…
Peut-on terminer cette contribution sans évoquer le cas pathétique de Souleymane Souaré, Secrétaire général du syndicat Satel. Cet homme s’est invité par effraction dans le débat pour défendre les intérêts d’Akilee contre la Senelec qui l’emploie. Il n’est point difficile de comprendre le comportement monnayé de ce syndicaliste commercial. Sa récente sortie dans la presse en ligne, révèle ses accointances avec le top management d’Akilee, prompt à mettre la main à la poche. Les émargements mensuels sont devenus monnaie courante et le but est d’avoir le soutien de certains syndicalistes vendus prompts à céder devant le portefeuille. Le socialiste Souleymane Souaré, ami de Makhtar Cissé et ex-proche de Karim Wade, portera désormais la bataille d’Akilee au détriment de son employeur, la Senelec. Suivez-le, les jours à venir. Nous reviendrons sur le passage malheureusement bien remarqué de Souleymane Souaré à la Senelec de la Médina, avec d’autres détails plus croustillants.
Mangoné FAYE
Membre du Collectif
«J’aime Sénégal»
Société Civile

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here