PARTAGER

Bibo Bourgi ne s’avoue pas vaincu. Ses avocats Mes Rasseck Bourgi et Yves Nouvel mettent en garde les éventuels acquéreurs des appartements du complexe immobilier Eden Rock «dont l’Etat sénégalais prétend être devenu propriétaire». «Ces acquéreurs doivent savoir que la prétendue confiscation des appartements 1A, 5A, 3C, 6 A, 7A ainsi que les duplex (6C+7C)  de ce complexe immobilier font l’objet d’une procédure pendante devant une juridiction internationale statuant sous l’égide du règlement d’arbitrage de la Commission des Nations unies pour le droit commercial international», préviennent les avocats de l’homme d’affaires.  Ils ajoutent : «La sentence finale qui sera rendue par le Tribunal arbitral sera opposable aux acquéreurs qui pourront voir leur titre indûment acquis contesté en justice puisqu’ayant été acquis dans de telles conditions et donc à leurs risques et périls.» Face à cet avis de vente du gouvernement, Bibo Bourgi ne «manquera pas de mettre en œuvre toutes les voies de droit utiles à la préservation de ses actifs sur le territoire sénégalais et au prononcé des décisions  sanctionnant des actes qui y porteraient atteinte».
  bsakho@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here