PARTAGER

Le Rassemblement des entreprises du secteur des technologies de l’information et de la communication n’est pas de ceux qui appellent à la prudence et émettent des réserves par rapport à la cession de Tigo au groupe Wari. Non seulement le Restic en prend acte, mais «encourage l’acte fort posé par la holding sénégalaise dans la voie de sa diversification vers les secteur à très haute valeur ajoutée et de haute complexité technologique qu’est le secteur des télécommunications avec la convergence de voix, données et images. En attendant l’autorisation de l’Autorité de régulations des Télécommunications et des Postes et surtout la publication des conditions de la reprise des activités de Tigo par Wari».  En effet considère Moustaphe Diakhaté, président de cette organisation, «les synergies importantes et surtout des complémentarités seront réalisées dans le sens d’enrichir l’offre destinée aux consommateurs pour les services et solutions télécoms d’une part et le transfert d’argent et le paiement électronique d’autre part». Le Restic compte, ainsi, «sur les autorités pour approuver au plus vite le rapprochement stratégique Tigo/ Wari, afin que les usagers et consommateurs ; l’économie de manière générale puisse voir matérialiser les dividendes à attendre d’un tel rapprochement». M. Diakhaté explique dans un communiqué, que «l’objectif ultime des rachats et regroupements dans le secteur des télécom est de faire converger les réseaux de télécommunications, les meil­leurs services multimédias, les terminaux mobiles ainsi que des offres pour se positionner dans l’économie numérique en plein balbutiement dans notre pays. Avec ce rapprochement, nous semblons y entrer de plein pied». dialigue@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here