PARTAGER

Cheikhou Kouyaté : «On est contents mais je tiens à dire que rien n’est encore fait. On va se reposer pour mieux préparer les demi-finales. On n’a jamais eu peur dans cette rencontre. On pouvait marquer à tout moment et pour cela il fallait être calme. Heu­reusement Gana Guèye nous délivre.»

Pape Alioune Ndiaye : «On est très contents d’avoir fait l’essentiel avec cette qualification pour les demies. On était sûrs de nos propres forces. On savait que le but aller arriver d’un moment à un autre. Il fallait juste continuer à pousser, à être concentrés et surtout être précis. C’est ce que le coach nous a demandé et on a réussi à faire sauter le verrou béninois en deuxième période. Maintenant, on a un gros match qui nous attend dimanche. Quel que soit l’adversaire, on va bien préparer cette demi-finale, bien la jouer pour accéder en finale.»

Henri Saivet : «C’est une équipe qui n’a pas perdu contre le Cameroun et le Ghana et elle a éliminé le Maroc. On savait donc que ça allait être compliqué. On avait une idée bien précise de ce qu’on devait faire. Aujourd’hui, on est vraiment contents du travail fourni. On va bien savourer et avancer. C’est une demi-finale qui nous attend. Mais on a dit depuis le début qu’il faut se qualifier et travailler. On veut aller jusqu’au bout et il faudra battre toutes les équipes.»

Sadio Mané : «Ça n’a pas été l’un de nos meilleurs matchs. Mais le plus important, c’était de se qualifier et on l’a fait. Concernant la Var, Je suis habitué. Je n’ai jamais eu de soucis. Ça peut te sourire comme ça peut avoir un effet contraire. C’est le cas aujourd’hui. Le plus important pour nous, c’est de gagner. On l’a fait. Peut-être que demain, le Var va être de notre côté.»

Lamine Gassama : «C’est une très bonne chose de se qualifier en demi-finale 13 ans après. Tout le monde est content. On avait à cœur de gagner ce match, pour essayer de faire partie de l’histoire du football sénégalais. Maintenant, il faudra se remobiliser, récupérer et continuer à bien travailler. Honnêtement, on ne fait pas de calcul sur l’adversaire en demi-finale. On se focalise sur nous. On n’a pas de préférence.»

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here