PARTAGER

Frédéric Bougeant, Manager des Lionnes
«Il y a la déception, mais…»
«Je crois que dans le plan qu’on avait imaginé, on est arrivé à maintenir l’Angola à 22 buts. Dans notre projet défensif, on les tenus en échec. Sur le plan du rythme, je suis assez satisfait. Par contre, le grand regret, ce sont nos statistiques aux shoots. A la mi-temps, on se retrouve à 12 à 6 avec deux penalties ratés, deux à trois tirs sur les extérieurs à six mètres. Sans compter les quelques pertes de balles. Dans la stratégie globale, c’est toujours intéressant. On félicite l’Angola, bien sûr. C’est une équipe expérimentée. Je pense qu’on progresse petit à petit. Il faut malheureusement, accepter qu’il faut se donner un peu de temps aux équipes pour continuer à se développer. Il y a la déception, mais en même temps, ce qui est positif, c’est qu’on soit capable de garder une équipe comme l’Angola à 22 buts. Surtout qu’elle a eu une meilleure préparation par rapport à nous. On s’est vu seulement 5 jours au mois de juin, là elles ont eu un mois de préparation. Les moyens ne sont pas les mêmes. C’est vrai que la Fédération et le ministère font beaucoup d’efforts, mais on ne peut comparer ce que l’Angola met en moyens pour sa préparation. C’est une très grande Nation du Handball. Maintenant, ce n’est pas suffisant. On voilait reste à trois, quatre buts d’écart au maximum dans le dernier quart d’heure pour les faire douter. Certaines joueuses étaient un peu tétaniser par l’enjeu. Voilà, je suis déçu de manière générale qu’on reste encore deuxième, derrière l’Angola. On aurait aimé pouvoir donner plus de sourire à tout le monde. L’écart est encore là. Il va falloir continuer à travailler. On ne va pas baisser les bras.»
Hawa Ramatou Ndiaye
«Je suis triste pour mon équipe…»
«Personnellement, je n’ai pas de regrets, mais je pense qu’on aurait pu faire mieux aujourd’hui. Je suis un peu triste pour mon équipe parce que depuis 3 ans, on s’engage beaucoup pour avoir ce genre de match. Malheureusement, on n’a pas été assez bonnes tactiquement, techniquement. On s’est accroché, mais dans ce genre de match, il faut être plus solide. Il y a eu trop de pertes de balles aussi, trop de déchets.»
wdiallo@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here