PARTAGER

Wally Signaté, poursuivi pour culture et trafic intérieur de drogue, a finalement été reconnu coupable ce mercredi par la Chambre criminelle de Kédougou. Il est condamné à 10 ans de réclusion criminelle.
Le parquetier Alphonse Ndame Faye avait requis 20 ans de réclusion de criminelle contre Wally Signaté pour les délits de culture et trafic intérieur de drogue. L’accusé, marié à deux femmes et père de treize enfants, cultivait du chanvre indien. Il a été retenu contre lui l’usage et la consommation de chanvre indien et non le trafic. Les faits qui lui ont valu son inculpation remontent au mois d’octobre 2019. Ces faits lui ont aussi valu d’être condamné à 10 ans de réclusion criminelle. Il est d’ailleurs le seul Sénégalais à être attrait devant la barre des audiences de cette Chambre criminelle.

Prison ferme contre Camara et Traoré pour offre et cession de drogue
D’autres accusés ont fait face au juge ce mercredi matin. Il s’agit de Nouhoum Camara et Souleymane Traoré, qui ont eu plus chance. Ils ont juste été reconnus coupables des délits d’offre et cession de drogue. Ainsi Nouhoum Camara a écopé de 3 ans et Souleymane Traoré de 5 ans de prison ferme. Les avocats de ces derniers ont défendu que leurs clients ne sont pas des trafiquants de drogue, au regard des éléments de l’enquête préliminaire et des éléments de l’instruction dans lesquels ils ont décelé d’ailleurs des contradictions. Ils ne sont pas connus du fichier de la gendarmerie, ni de la police. Nouhoum Camara a eu simplement «la malchance» d’être au mauvais endroit, au mauvais moment, fait remarquer son conseil. «Ils ont accompli l’obligation qu’ils ont reçue des gendarmes», a soutenu maitre Ababacar Sadik Naham, avocat de la défense.
Les pandores ont effectué par surprise et en civil une descente au champ de Souleymane Traoré aux environs de 19h, dans le village de Karakhena, département de Saraya. Traoré a demandé à Nouhoum Camara d’aller se procurer du chanvre pour eux chez un certain Bâ qui ne sera retrouvé qu’à la suite d’une descente effectuée par la gendarmerie. Au retour de Nouhoum Camara de chez Ba avec deux joints de chanvre indien et de la monnaie, il est appréhendé en même temps que Souleymane Traoré par les éléments de la gendarmerie.
A la fin des plaidoiries, les deux accusés, Nouhoum et Souleymane, ont exprimé le regret et ont demandé la clémence au juge. Aliou Diallo, président de la Chambre criminelle en prononçant le verdict, les a condamnés à des peines de 3 et 5 ans de prison ferme pour offre et cession de drogue.
Correspondant

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here