PARTAGER

Le Tribunal de grande instance de Kédougou a vidé la troisième affaire de la Chambre criminelle. Issa Barry, poursuivi pour trafic international de drogue et contrebande, a finalement été reconnu coupable ce jeudi par la Chambre criminelle de Kédougou. Il est condamné à 10 ans de réclusion criminelle et une amende 2,8 millions de francs Cfa.
Le représentant du ministère public avait requis 10 ans de réclusion criminelle et une amende de 2,8 millions de francs Cfa contre Issa Barry pour les délits de trafic international de drogue et de contrebande. L’accusé, de nationalité guinéenne et chauffeur de profession, a été interpellé à bord de son véhicule qui transportait des passagers et contenait un sac de cannabis qui a été chargé par son patron du nom de Dian Pathé, à son insu. Le véhicule quittait Labé en République de Guinée pour gagner le Sénégal.
Arrivés à la gare routière de Kédougou, les passagers sont descendus, le chauffeur et la femme qui devait recevoir le colis se sont rendus à la brigade de la Douane pour la déclaration des marchandises. En procédant à la vérification des bagages, les gabelous ont trouvé du chanvre indien dans le véhicule. Les faits reprochés à l’accusé remontent au mois janvier 2019. Et il est condamné à 10 ans de réclusion criminelle et à payer une amende de 2, 8 millions F Cfa.

Réclusion criminelle contre Dian et relaxe pour Seydou
Dans la deuxième affaire du jour, les deux Guinéens accusés de trafic intérieur de drogue connaissent deux sorts différents. Mamadou Dian Diallo a été reconnu coupable et condamné à 10 ans de réclusion criminelle alors que Mamadou Seydou Diallo a bénéficié d’un acquittement.
Devant la barre, Mamadou Dian Diallo a reconnu la saisie de 9 kg de chanvre indien par les éléments de l’Ocrtis (Office central de répression du trafic illicite de stupéfiants) chez lui dont 6 trouvés dans sa propre chambre. Son conseiller, maître Arona Bass, a plaidé, en vain, la disqualification du trafic intérieur de drogue en offre et cession de chanvre indien.
Son confrère Maître Mamadou Sow est parvenu à convaincre la Chambre criminelle. Selon lui, les policiers n’ont pas trouvé du cannabis dans les mains de son client. Il ne possédait que la somme de 30 mille francs Cfa.
Les deux prévenus d’origine guinéenne sont âgés de 31 ans et de 27 ans et ils ont été arrêtés à Tenkoto dans le département de Saraya, rappelle le procureur de la République. Les faits remontent au mois de mars 2019. Les agents de brigade de l’Ocrtis de Tamba et de Kédougou, après une fouille, ont découvert le chanvre indien dans la chambre de Mamadou Dian Diallo. Des sacs vides de ciment ainsi que des ciseaux ont été retrouvés dans son magasin. Tout comme du cannabis qui lui parvenait de son fournisseur malien du nom de Kalidou Diallo. Conduits par l’accusé chez son distributeur, fait savoir le représentant du Parquet, les policiers y ont retrouvé la somme de 30 000 mille francs.
Donnant son verdict, le président de la Chambre criminelle au final a condamné Mamadou Dian Diallo à une peine de 10 ans de réclusion criminelle. Il a prononcé l’acquittement de Mamadou Seydou Diallo.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here